Go to main content

Tous citoyens, tous aux urnes !

Combattre les discriminations envers le handicap
Tunisie

Handicap International a accompagné le mouvement des personnes handicapées dans le processus de démocratisation tunisien. Après des mois de mobilisation et d’actions de plaidoyer, l’Assemblée nationale constituante a intégré dans la Constitution un article spécifique relatif au handicap.

Handicap International plaide pour que les droits des personnes handicapées soient respectés dans le monde

© A. Vincens de Tapol / Handicap International

L’article 48 de la Constitution tunisienne spécifie désormais que: « L'État protège les personnes en situation de handicap de toutes formes de discrimination. Chaque citoyen a le droit de bénéficier selon la nature de son handicap de toutes les mesures qui lui garantissent une intégration complète dans la société. L’État doit prendre toutes les mesures nécessaires pour garantir l'égalité. »

Une belle reconnaissance pour toutes les personnes handicapées et les associations qui les représentent.

Le soutien de Handicap International aux personnes handicapées a été réalisé dans le cadre du projet régional LEAD (Leadership and Empowerment for Action on Disability) mis en œuvre en Algérie, Tunisie et au Maroc. Il a permis aux personnes handicapées d’être formées à concevoir un plaidoyer efficace en vue d’accroître leur participation sociale, économique et politique. Ce soutien a aussi permis de renforcer les capacités de la société civile à influencer les décideurs. Des lacunes dans la législation et les politiques nationales ont pu être identifiées et des solutions concrètes proposées.
Le mouvement des personnes handicapées a été accompagné par Handicap International lors des élections présidentielles de 2014 afin que chaque citoyen puisse exercer son droit de vote.

 

Les personnes handicapées sont aussi des citoyens !

Yassine souffre depuis ses 18 ans de glaucome, une maladie dégénérative affectant le nerf optique. Il a pu exercer pour la première fois son devoir citoyen lors des élections présidentielles démocratiques tenues en 2014. Un jour historique pour la Tunisie, mais aussi pour lui. Le jeune citoyen a pu voter grâce aux bulletins de vote en braille mis à sa disposition. Il a eu la possibilité de se rendre seul dans l’isoloir.

« C’était un sentiment incroyable : je ne dépendais de personne ! », raconte Yassine.

© A. Vincens de Tapol / Handicap International

Il  a pu voter en toute confidentialité, sans avoir à s’en remettre au bon vouloir d’un accompagnateur ni à dévoiler son choix.

 

La défense des droits des personnes handicapées dans les quartiers

Né en 1967, Lasaad a été marginalisé à cause de son handicap, et n’a pas pu aller à l’école. Il a cependant appris les bases de la lecture et de l’écriture et, est avide d’indépendance. Il a enchaîné les métiers manuels qui lui étaient accessibles, de la réparation de vélos à la reliure de livres.
Au chômage depuis la révolution, il s’est tourné vers la défense de ses droits et a suivi plusieurs formations auprès de l’Organisation tunisienne de défense des droits des personnes handicapées (OTDDPH). « L’OTDDPH est une organisation très particulière, explique Lassad. Ici, on me donne des outils pour défendre mes droits, ce n’est pas une association qui fait de la charité, c’est un lieu où je peux vraiment me développer. »
Lasaad vit à Kabaria, une banlieue pauvre de Tunis, où il est très respecté. Lorsque l’OTDDPH lui a proposé de devenir un relais de l’association dans son quartier, Lasaad a immédiatement accepté. « Dans le quartier, il y a beaucoup à faire et j’ai commencé à distribuer de nombreux exemplaires de la Convention de l’ONU sur les droits des personnes handicapées. », explique-t-il.

Même s’il reste du chemin à faire pour que l’ensemble des personnes handicapées puissent jouir de leurs droits fondamentaux, les bases sont jetées pour une meilleure inclusion politique, sociale et socio-économique au Maghreb.

Le respect des droits des personnes handicapées est au cœur des préoccupations de Handicap International depuis sa création en 1982.
Depuis 2006, Handicap International peut s’appuyer sur la Convention relative aux droits des personnes handicapées – un accord auquel l’association a largement contribué.
Publié le : 20 janvier 2016
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Relations presse :
Nathalie BLIN

Tél. : 04 26 68 75 39
Mob. : 06 98 65 63 94
n.blin@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Christine, une femme engagée pour la paix
© E. Cartuyvels / Handicap International
Combattre les discriminations envers le handicap

Christine, une femme engagée pour la paix

Témoin des violences armées qui sévissent dans sa région au Kenya, Christine est devenue ambassadrice de la paix avec Handicap International. Jour après jour, elle sensibilise les communautés et s’adresse aux femmes pour que leurs droits soient respectés.

Théophile et Valentin, deux frangins unis au-delà des mots, parrains de la course Courir Ensemble 2016
© C. Mocydlarz / Handicap International
Combattre les discriminations envers le handicap

Théophile et Valentin, deux frangins unis au-delà des mots, parrains de la course Courir Ensemble 2016

L’un est les jambes, l’autre le mental. Théophile est polyhandicapé depuis sa naissance, son frère Valentin, un sportif aguerri. Ensemble, au-delà du handicap, ils surmontent les défis sportifs les plus fous. Fidèles participants de la course Courir Ensemble organisée par Handicap International, ils étaient les parrains de cœur de l'édition 2016.

L’incroyable pari (gagné) de Daniel, le « rolleur fou »
© D.R.
Combattre les discriminations envers le handicap

L’incroyable pari (gagné) de Daniel, le « rolleur fou »

Daniel Mihalcea est un sacré bonhomme. Il a réussi à relier Berlin à Nice en roller du 17 avril au 15 mai dernier au profit de Handicap International, un parcours de près de 2 000 km et 10 000 mètres de dénivelé positif… Mais qu’est-ce qui a bien pu motiver cet athlète au point de réaliser un tel exploit ?