Aller au contenu principal
 
 

Ukraine : le témoignage de notre coordinateur sur place

Urgence
Ukraine

Jérémie, coordinateur des programmes Handicap International, décrit l’urgence humanitaire dans l’Ouest de l’Ukraine.

Medyka, Pologne. Alla (en fauteuil roulant) et sa famille arrivent à Medyka après avoir traversé la frontière entre l'Ukraine et la Pologne.

Medyka, Pologne. Alla (en fauteuil roulant) et sa famille arrivent à Medyka après avoir traversé la frontière entre l'Ukraine et la Pologne. | © Tom Nicholson / HI

Chernivsti, ville refuge

« Handicap International est basé à Chernivsti, dans le Sud-ouest de l’Ukraine, à quelques kilomètres de la frontière avec la Roumanie. La ville n’a pas encore été directement touchée par le conflit même si les sirènes retentissent régulièrement dans la journée. Alors qu’une seule alerte avait été entendue depuis le début du conflit, les sirènes ont sonné six fois lundi, puis une douzaine de fois mardi, pour alerter la population sur les risques de bombardements. Ce qui nous oblige à nous abriter en sous-sol. Les alentours des infrastructures publiques et des monuments historiques de la ville commencent à être protégés. C’est une ambiance étrange.

Beaucoup d’Ukrainiens viennent à Chernivsti pour fuir les violences. Ils sont pour l’instant pour la plupart accueillis par des proches ; bon nombre continuent leur route vers la Roumanie ou la Moldavie, toutes proches.

Aider les personnes handicapées

Portrait de Jérémie, coordinateur Handicap International en UkraineÀ Chernivsti, nous avons commencé à aider les personnes handicapées qui sont souvent oubliées en situation de crise et peuvent avoir beaucoup de mal à se mettre à l’abri : car comment fuir les combats quand on est en fauteuil roulant ou qu’on est sourd ou malentendant, et qu’aucune information sur l’aide humanitaire ou une évacuation n’est adaptée à son handicap, par exemple. En Ukraine, les personnes handicapées vivent pour la plupart en institution. Vous ne les voyez pas dans l’espace public et il n’est donc pas toujours facile de les identifier et de rentrer en contact avec elles.

Nous soutenons un premier centre pour personnes handicapées à Chernivsti pour doubler sa capacité d’accueil. Le centre accueille de nombreuses personnes handicapées ou âgées venant de centres touchés par les combats. Handicap International fournit à ces personnes des aides à la mobilité (béquilles, fauteuils roulants, etc.) et au centre des équipements – notamment pour l’hygiène comme des couches pour incontinence ou des bassins de lit – afin que leur séjour se passe dignement. »

Publié le : 28 mars 2022
Nos actions
pays
par pays

Icône casque microUne question ? Une remarque ? Nous sommes à votre écoute !

Relation Donateurs
Contactez notre équipe du lundi au vendredi de 9h à 18h au 04 78 69 67 00 ou à
donateurs@france.hi.org
Au plaisir d’échanger !
Voir aussi la FAQ

Équipe Mobilisation
Vous souhaitez
devenir bénévole ou partager des idées d’actions solidaires ? Contactez-nous par mail agissez@france.hi.org

Relations Presse
Journalistes, médias : notre attachée de presse est joignable au 06 98 65 63 94 ou par mail
c.amati@hi.org 
Voir l'espace Presse

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Ukraine : comment se préparer à un conflit ouvert
© Till Mayer / HI
Mines et autres armes Urgence

Ukraine : comment se préparer à un conflit ouvert

Handicap International va intervenir auprès des communautés en Ukraine pour les aider à se préparer aux conflits par l’adoption de comportements à appliquer avant, pendant et après une attaque armée.

Les Ukrainiens de retour chez eux vivent sous la menace des engins explosifs
© Till Mayer / HI
Mines et autres armes Urgence

Les Ukrainiens de retour chez eux vivent sous la menace des engins explosifs

En Ukraine, certaines personnes commencent à rentrer chez elles dans des villes contaminées par les engins explosifs. Handicap International les prépare à identifier les dangers et à adopter des comportements sûrs.

Ukraine : « Si ce n'est pas moi, alors qui ? »
© HI
Réadaptation Urgence

Ukraine : « Si ce n'est pas moi, alors qui ? »

Rostyk, assistant en kinésithérapie pour Handicap International, participe à l'amélioration des soins de réadaptation en Ukraine.

*

(format: nom@fournisseur.com)

Je m'inscris