Go to main content

Syrie/Alep : « Nous devons accéder aux populations prises au piège des combats »

Urgence
Syrie

Handicap International apporte depuis 2013 son assistance à la population syrienne à travers des services de réadaptation et mène des campagnes d’éducation aux risques des mines. Mais l’intensification des combats autour d’Alep ces dernières semaines – et l’absence de cessez-le-feu durable – freine les capacités d’intervention des équipes de l'association comme celles des autres organisations humanitaires. Entretien avec Maëlle Pelletier, mobilisée sur les opérations de Handicap International en Syrie.

La ville syrienne de Kobané presque entièrement détruite - photo d'archive Handicap International

La ville syrienne de Kobané presque entièrement détruite - photo d'archive Handicap International | © P. Houliat / Handicap International

Publié le : 27 octobre 2016
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations donateurs
04 78 69 67 00

Relations presse

Nathalie BLIN
04 26 68 75 39 / 06 98 65 63 94
nblin@handicap-international.fr

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

En vidéo, notre expatrié parle de nos actions au Yémen
© Elisa Fourt / HI

En vidéo, notre expatrié parle de nos actions au Yémen

En vidéo, François Olive-Keravec, directeur du programme Yémen de Handicap International, fait le point sur la situation et les besoins urgents de la population yéménite, dans ce pays qui connaît l’une des plus graves crises humanitaires de la planète. Malgré des conditions de travail compliquées, Handicap International apporte son aide à un maximum de personnes.

Augmentation effrayante du nombre de victimes d’armes explosives
© Martin Crep / HI

Augmentation effrayante du nombre de victimes d’armes explosives

À l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre les mines le 4 avril, Handicap International s’alarme de l’augmentation effrayante du nombre de victimes des armes explosives : 32 008 civils ont été tués ou blessés par ces armes en 2016, et le bilan s’annonce encore plus lourd pour 2017.

Molham, 12 ans : "Je veux qu’on arrête de tuer les enfants syriens"
© Philippe de Poulpiquet / HI

Molham, 12 ans : "Je veux qu’on arrête de tuer les enfants syriens"

Molham avait à peine 9 ans lorsqu’il a été blessé par une balle perdue à Homs, en Syrie. Sa famille a fui les combats et s’est réfugiée en Jordanie. Handicap International fournit des séances de réadaptation au jeune garçon qui bénéficie également d’un soutien psychologique.