Goto main content
 
 

Super typhon Rai : des dégâts considérables

Urgence
Philippines

Dans le centre de l’archipel des Philippines frappé le 16 décembre par le typhon Rai, les dégâts matériels sont très importants. Une équipe de Handicap International est sur place pour identifier les besoins.

Destruction dans l’île de Bohol aux Philippines après le passage du typhon Rai

Destruction dans l’île de Bohol aux Philippines après le passage du typhon Rai | © A. Dumduma / HI

HI envoie des équipes

Moins de 48 heures après le passage du typhon Rai, qui a frappé le centre des Philippines, une équipe de HI a pu se rendre sur l’ile de Bohol, l’une des plus touchées par les vents violents et les inondations. Avec pour mission de mesurer l’étendue des dégâts, et d’identifier les besoins les plus urgents.

Selon les autorités, des dizaines de personnes auraient trouvé la mort suite au passage de Rai, dont une majorité dans la province de Bohol. Ce bilan demeure cependant très provisoire, compte tenu des destructions et des difficultés d’accès (dues notamment à des routes coupées) qui ne permettaient pas encore, ce dimanche, de disposer de données complètes sur la situation. Par ailleurs, les communications étaient encore très aléatoire plus de 72 heures après le passage du typhon.

Les besoins urgents

« Lorsque nous sommes arrivés à Bohol, nous avons pu voir que 90 à 95 % des maisons avaient été submergées par les inondations, explique Alvin, chef de projet pour HI aux Philippines. Et les maisons en matériaux légers (bois et tôles) sont totalement détruites ou ont été emportées ». « Dans l’immédiat, les besoins les plus urgents que nous avons constatés, sont l’accès à l’eau potable, à la nourriture, à des vêtements et à des médicaments de base », témoigne Alvin.

En raison de la violence des vents qui ont affecté le centre des Philippines, de nombreuses familles ont en effet tout perdu.

La principale activité économique de cette région, le tourisme est déjà très affectée par les restrictions liées à la pandémie de Covid 19. Les conséquences du typhon risque d’aggraver encore la situation.

Les équipes de HI vont poursuivre leur évaluation des besoins dès ce lundi, pour déterminer ensuite l’aide à fournir aux personnes les plus vulnérables.

Les catastrophes aux Philippines

Ces vingt dernières années, plus de 31 000 personnes sont décédées et 98 millions de personnes ont été affectées par les catastrophes naturelles aux Philippines. Le typhon Haiyan, qui avait frappé le pays en novembre 2013, avait fait perdre la vie à 8 000 personnes et affecté près de 15 millions de personnes.

Publié le : 20 décembre 2021
Nos actions
pays
par pays

Icône casque microUne question ? Une remarque ? Nous sommes à votre écoute !

Relation Donateurs
Contactez notre équipe du lundi au vendredi de 9h à 18h au 04 78 69 67 00 ou à
donateurs@france.hi.org
Au plaisir d’échanger !
Voir aussi la FAQ

Équipe Mobilisation
Vous souhaitez
devenir bénévole ou partager des idées d’actions solidaires ? Contactez-nous par mail agissez@france.hi.org

Relations Presse
Journalistes, médias : notre attachée de presse est joignable au 06 98 65 63 94 ou par mail
c.amati@hi.org 
Voir l'espace Presse

Collectes frauduleuses

Des escroqueries à la charité peuvent être commises en notre nom dans l'espace public, par téléphone ou par e-mail. Consultez notre page dédiée pour toute information ou contactez-nous directement au 04 78 69 67 00 ou par e-mail : donateurs@france.hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Afghanistan : HI évalue les besoins en réadaptation physique et santé mentale
© T. Mayer / HI
Réadaptation Santé Urgence

Afghanistan : HI évalue les besoins en réadaptation physique et santé mentale

Plus de 1 000 personnes ont été tuées par un tremblement de terre de magnitude 5,9 dans la nuit du 21 au 22 juin dans l'Est de l'Afghanistan. Handicap International est sur place pour évaluer les besoins.

« Nous sommes reconnaissants envers HI pour l’aide reçue »
© V. Mallqui / HI
Urgence

« Nous sommes reconnaissants envers HI pour l’aide reçue »

Clara et son mari Juan ont fui le Venezuela pour le Pérou en septembre 2018. Ils luttent pour subvenir à leurs besoins alimentaires et pour se soigner.

Un avenir meilleur pour Luisa et sa fille handicapée
© V. Mallqui / HI
Réadaptation Urgence

Un avenir meilleur pour Luisa et sa fille handicapée

Luisa a fui le Venezuela avec sa fille de 6 ans, Alicia, atteinte de paralysie cérébrale infantile. Handicap International les aide dans leur quotidien.

*

(format: nom@fournisseur.com)

Je m'inscris