Go to main content
 
 

Signature de l’accord de paix : beaucoup reste à faire pour déminer la Colombie

Mines et autres armes
Colombie

À l’occasion de l’accord de paix historique entre le Gouvernement colombien et les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) signé le 26 septembre, Handicap International rappelle qu’il reste beaucoup à faire pour déminer le pays.

Handicap International intervient en Colombie en faveur des victimes de mines

© Gaël Turine / VU - Colombia 2008

Selon le rapport de l’Observatoire des mines, la Colombie était en 2013 le deuxième pays au monde en terme de nombre de victimes de mines, juste derrière l’Afghanistan. 50 années de guerre civile ont engendré la contamination de 31 des 32 départements du pays et généré des milliers de victimes de mines antipersonnel. Entre 1990 et 2013, plus de 10 000 victimes ont ainsi été recensées. Près de la moitié étaient des civils et 26 % étaient des enfants.

Handicap International intervient en Colombie depuis 1998, et depuis 2005 spécifiquement sur la question des mines et des restes explosifs de guerre. L’association soutient les victimes pour qu’elles aient accès à l’aide, notamment en les orientant vers les structures qui pourront leur apporter des soins, des séances de  réadaptation, un soutien psychosocial et un appui pour retrouver un emploi et une place dans la société.

Publié le : 26 septembre 2016
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

19 400 civils tués ou blessés par des armes explosives en 2019
© P. Houliat / HI
Mines et autres armes

19 400 civils tués ou blessés par des armes explosives en 2019

Le partenaire de Handicap International Action On Armed Violence (AOAV) a publié son bilan 2019 sur les victimes des armes explosives dans le monde, au premier rang desquelles les civils.

Bombardements en zones urbaines : Handicap International dénonce la posture de la France qui réduira à néant les efforts pour protéger les civils
© Waleed Khaled / HI
Mines et autres armes Protéger les populations vulnérables

Bombardements en zones urbaines : Handicap International dénonce la posture de la France qui réduira à néant les efforts pour protéger les civils

À l’issue d’une rencontre au Quai d’Orsay le 17 janvier, destinée à discuter de la position française sur la Déclaration politique contre l'utilisation des armes explosives en zones urbaines, Handicap International dénonce la posture du gouvernement qui vide le texte de sa substance. Alors qu’à Idlib en Syrie, des milliers de civils sont sous le feu des bombes, l'association rappelle l’urgence qu’un texte fort soit adopté au niveau international, pour concrétiser un vrai changement dans les pratiques militaires. Elle appelle la France à revoir drastiquement sa posture.

Pour un monde sans mines en 2025
© G. Lordet / HI
Mines et autres armes

Pour un monde sans mines en 2025

La Conférence pour un monde sans mines, à laquelle Handicap International a participé, s'est achevée le 29 novembre à Oslo en Norvège. Les États parties au Traité d'interdiction des mines ont adopté un plan d'action de 5 ans pour la mise en œuvre des obligations du Traité – dont le déminage – jusqu’en 2025.