Go to main content
 
 

Les populations sensibilisées aux dangers des engins explosifs

Mines et autres armes Prévention
Irak

Handicap International mène en Irak des campagnes d’éducation aux risques que représentent les engins explosifs, menace constante pour les populations.

Agent d’éducation aux risques de Handicap International en visite à domicile à Kifri, en Irak

Agent d’éducation aux risques en visite à domicile à Kifri | © Oriane van den Broeck / HI

L’Irak est un des pays les plus contaminés au monde par les engins explosifs. C'est le résultat de plusieurs décennies de guerres. La guerre avec le groupe État islamique entre 2014 et 2017 a profondément contaminé les villes et villages.

Une composante indispensable des opérations de HI 

Avec plus de 300 incidents chaque mois causés par des engins explosifs improvisés, assurer la sécurité des populations est la priorité de Handicap International. En 2017, l'association a mené une étude auprès d’habitants de la ville d’Hawija déplacés par les conflits : 40 % d’adultes et 42 % d’enfants ne savaient pas identifier des engins explosifs sur les photos qui leur étaient présentées. Depuis, Handicap International dispense ces séances d’éducation aux risques dans les gouvernorats de Ninewa, Kirkuk et Diyala. 

Informer pour mieux protéger

L’éducation aux risques est complémentaire des activités de déminage. Dans chaque nouvelle zone d’intervention, les communautés sont informées du développement des opérations, des dangers potentiels d’explosion et de l’état de contamination des terres par des restes explosifs. En parallèle, Handicap International collecte des informations sur les incidents et les zones potentielles de contamination. Ces informations aident les équipes de déminage. Elles sont transmises au gouvernement pour faciliter la planification et la priorisation des interventions anti-mines dans le pays. 

Sensibiliser l’ensemble des habitants 

L’éducation aux risques a lieu à domicile, dans les écoles, dans les lieux publics. Le matériel et le contenu des sessions sont adaptés à l’âge et au genre du public concerné. Grâce à Handicap International, les populations les plus vulnérables ont pu être sensibilisées à l’identification des engins explosifs et aux comportements à adopter. L'association forme également les personnes les plus influentes des communautés (professeurs, chefs de village, etc.) pour qu’elles puissent à leur tour sensibiliser leur entourage. Handicap International a également diffusé des messages de sensibilisation d’urgence à la radio et la télévision. Des panneaux d’affichage portant des messages clés ont été installés à l’entrée des villes et villages, ainsi que dans des lieux stratégiques.

Des résultats concluants 

L’équipe d’éducation aux risques a sensibilisé les élèves d’une école du district de Kifri, dans le gouvernorat de Diyala. Quelques semaines plus tard, deux enfants se promenaient lorsqu’ils ont trouvé un objet inconnu. Ils se sont éloignés, sans toucher l’objet. Ils ont signalé sa présence à leur professeur, qui a contacté les équipes de Handicap International. L’équipe de déminage a ensuite neutralisé l’objet, qui était un reste explosif de guerre. Pour le seul mois de novembre 2018, 180 sessions d’éducation aux risques ont été menées dans le district de Kifri, auprès de 1 686 adultes et enfants.

Publié le : 1 mars 2019
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Mossoul Ouest, ville fantôme
© Fanny Mraz / HI
Secourir les déplacés/réfugiés Urgence

Mossoul Ouest, ville fantôme

Entre octobre 2016 et juillet 2017, Mossoul a été le théâtre de violents combats. L’utilisation intensive d’armes explosives – bombardements, pose de mines artisanales, etc. – a anéanti principalement la partie Ouest de la ville. Plus de 500 000 personnes sont toujours déplacées dans des camps de la province de la Ninive.

Des drones au service du déminage
© HI
Mines et autres armes

Des drones au service du déminage

Handicap International et son partenaire Mobility Robotics expérimentent depuis janvier 2019 l’utilisation de drones pour appuyer les démineurs à Faya-Largeau, dans le Nord du Tchad. Depuis le mois de juillet, ils sont officiellement intégrés aux opérations de déminage dans le pays.

Une machine pour déminer le Nord du Tchad
© HI
Mines et autres armes

Une machine pour déminer le Nord du Tchad

Aux côtés des 50 démineurs en action au Tchad, Handicap International utilise une machine téléguidée, une GCS 200, pour déminer de grandes surfaces en un temps record.