Goto main content
 
 

Séisme au Népal

Secourir les victimes
Hôpital Bir, 27 avril 2015. les équipes de Handicap International évaluent les besoins des personnes blessées par le séisme du 25 avril.

© Dominique Pichard / Handicap International


Un violent séisme de magnitude 7,8 a ravagé le Népal le 25 avril, semant désastre et chaos sur son passage. Près de 1 000 personnes auraient trouvé la mort. Des dizaines de blessés sont soignés dans les rues, à même le sol, les hôpitaux étant totalement débordés. Et le bilan s’alourdit d’heure en heure…

Fortes de leur expérience dans les situations d’urgence et présentes au Népal depuis plus de quinze ans, les équipes Handicap International se mobilisent pour porter secours aux victimes. Nous savons qu’il est primordial d’intervenir au plus vite pour donner rapidement accès aux soins aux personnes handicapées et aux plus vulnérables.

Faites un don dès maintenant !

Publié le : 25 avril 2015
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Incendie en Sierra Leone : des milliers de personnes sans abri et en état de choc
© Handicap International
Secourir les victimes Urgence

Incendie en Sierra Leone : des milliers de personnes sans abri et en état de choc

Dans la soirée du 24 mars, un terrible incendie a réduit en cendres le bidonville de Susan's Bay, à Freetown, capitale de la Sierra Leone. Handicap International apporte une aide psychologique aux sinistrés.

Nos actions en 2017 Eduquer au danger des mines et des restes explosifs de guerre Secourir les déplacés et/ou les réfugiés Secourir les victimes

Nos actions en 2017

Mossoul, une contamination sans précédent par les restes explosifs de guerre
© E. Fourt / HI
Lutter contre les mines, les BASM et restes explosifs de guerre Secourir les victimes

Mossoul, une contamination sans précédent par les restes explosifs de guerre

Un an après la libération de Mossoul, HI publie un mini-rapport sur la pollution phénoménale de Mossoul par les restes explosifs de guerre, consécutive à plusieurs mois de combats. Particulièrement en cause : les bombardements massifs et quasi quotidiens pendant l’offensive militaire entre octobre 2016 et juillet 2017.

*

(format: nom@fournisseur.com)

Je m'inscris