Go to main content
 
 

Se redresser sur ses jambes… et dans sa tête

Réadaptation Urgence
Yémen

Salim, 17 ans, a été fauché par une bombe dans l’épicerie où il travaillait près de Hodeidah. Soigné à l’hôpital de la ville, il a été amputé en-dessous du genou, un véritable choc. Salim était angoissé : comment pouvait-il continuer à vivre avec une seule jambe ? Comment subvenir aux besoins de la famille ? Comment poursuivre sa scolarité ?

Salim reçoit le soutien de Handicap International, qui l'a équipé d'une prothèse et lui prodigue des soins de réadaptation

Salim reçoit le soutien de Handicap International, qui l'a équipé d'une prothèse et lui prodigue des soins de réadaptation | © Ayman / HI

C’est à Sana’a, la capitale du Yémen, à 4 heures de route de chez lui, que Salim est venu suivre des soins de réadaptation et recevoir sa prothèse. Il y a plusieurs mois, dans l’épicerie où il travaillait parallèlement à ses études, le jeune homme a été touché par une bombe.

« Quand j'ai vu Salim la première fois, il était déprimé. Les douleurs l'empêchaient de dormir. Il ne voulait pas accepter sa nouvelle condition. Il pleurait, pensant qu’il n’avait plus d’avenir. Pour lui, il était impossible d'avoir une prothèse et de vivre comme les autres… »

Sana, psychologue

"L'avenir est encore possible"

Handicap International lui a fourni des béquilles et dispensé des séances de rééducation pour le préparer à recevoir sa prothèse. Il a fallu également le soutenir psychologiquement.

« Quand j'ai reçu congé de l'hôpital, j’étais sans jambe. J’avais honte de retourner à l’école. J'avais perdu tout espoir de marcher à nouveau. En définitive, c’est dur mais ce n'est pas la fin de la vie. L'avenir est encore possible. Je marche normalement. J'adore lire et jouer avec mes amis. Je veux continuer mes études et soutenir ma famille. »

Salim, 17 ans

Publié le : 19 novembre 2018
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Technologie 3D : quand l'innovation bénéficie aux plus vulnérables
© Quinn Neely / HI
Innovation Réadaptation

Technologie 3D : quand l'innovation bénéficie aux plus vulnérables

Grâce à l'impression 3D d'appareillages orthopédiques (prothèses et orthèses), il devient plus simple d'aider les populations vulnérables. Démonstration en Ouganda avec Tabita, jeune victime de la polio qui bénéficie de ce projet innovant de Handicap International.

« J’ai entendu les pleurs de Moïse sous les décombres… »
© Davide Preti / HI
Réadaptation

« J’ai entendu les pleurs de Moïse sous les décombres… »

Moïse n'avait que 4 ans lorsqu’il a perdu sa jambe gauche suite au séisme qui a dévasté Haïti le 12 janvier 2010.

10 ans après le séisme, des soins de réadaptation de meilleure qualité et des infrastructures améliorées
© Davide Preti / HI
Réadaptation

10 ans après le séisme, des soins de réadaptation de meilleure qualité et des infrastructures améliorées

Haïti n’a pas été épargné au cours de ces dix dernières années. À un tremblement de terre dévastateur le 12 janvier 2010 suivi d’un terrible ouragan en 2016, s’ajoute une grande instabilité politique qui paralyse le pays encore aujourd’hui. En 2010, Handicap International avait déployé dans le pays l’une des plus grandes missions d’aide humanitaire de son histoire. L'association continue d'apporter une contribution majeure au renforcement du réseau de réadaptation physique.