Go to main content
 
 

Se redresser sur ses jambes… et dans sa tête

Réadaptation Urgence
Yémen

Salim, 17 ans, a été fauché par une bombe dans l’épicerie où il travaillait près de Hodeidah. Soigné à l’hôpital de la ville, il a été amputé en-dessous du genou, un véritable choc. Salim était angoissé : comment pouvait-il continuer à vivre avec une seule jambe ? Comment subvenir aux besoins de la famille ? Comment poursuivre sa scolarité ?

Salim reçoit le soutien de Handicap International, qui l'a équipé d'une prothèse et lui prodigue des soins de réadaptation

Salim reçoit le soutien de Handicap International, qui l'a équipé d'une prothèse et lui prodigue des soins de réadaptation | © Ayman / HI

C’est à Sana’a, la capitale du Yémen, à 4 heures de route de chez lui, que Salim est venu suivre des soins de réadaptation et recevoir sa prothèse. Il y a plusieurs mois, dans l’épicerie où il travaillait parallèlement à ses études, le jeune homme a été touché par une bombe.

« Quand j'ai vu Salim la première fois, il était déprimé. Les douleurs l'empêchaient de dormir. Il ne voulait pas accepter sa nouvelle condition. Il pleurait, pensant qu’il n’avait plus d’avenir. Pour lui, il était impossible d'avoir une prothèse et de vivre comme les autres… »

Sana, psychologue

"L'avenir est encore possible"

Handicap International lui a fourni des béquilles et dispensé des séances de rééducation pour le préparer à recevoir sa prothèse. Il a fallu également le soutenir psychologiquement.

« Quand j'ai reçu congé de l'hôpital, j’étais sans jambe. J’avais honte de retourner à l’école. J'avais perdu tout espoir de marcher à nouveau. En définitive, c’est dur mais ce n'est pas la fin de la vie. L'avenir est encore possible. Je marche normalement. J'adore lire et jouer avec mes amis. Je veux continuer mes études et soutenir ma famille. »

Salim, 17 ans

Publié le : 19 novembre 2018
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

« De nombreux Vénézuéliens réfugiés en Colombie sont très fragilisés émotionnellement et psychologiquement »
© Juan Manuel Vargas / HI
Urgence

« De nombreux Vénézuéliens réfugiés en Colombie sont très fragilisés émotionnellement et psychologiquement »

Directeur de Handicap International en Colombie, Gregory Le Blanc témoigne de la situation des Vénézuéliens réfugiés en Colombie et décrit l’intervention d’urgence menée par l'association.

« Avec la guerre, les gens se sont renfermés sur eux-mêmes »
© Gilles Lordet / HI
Réadaptation Santé

« Avec la guerre, les gens se sont renfermés sur eux-mêmes »

Suad Al-Qadri est conseillère en soutien psychosocial pour Handicap International à Sana’a au Yémen. Elle témoigne de la condition mentale des patients aidés par l'association et des conséquences des bombardements sur la santé psychologique des habitants de la ville.

Séisme au Pakistan : Handicap International évalue les besoins sur le terrain
© Muhammad Reza/ANADOLU AGENCY/AFP PHOTO
Urgence

Séisme au Pakistan : Handicap International évalue les besoins sur le terrain

Un séisme de magnitude 5,8 a frappé la province du Penjab (ville de Jhelum) au Pakistan le 24 septembre, faisant au moins 38 morts et 646 blessés. Déjà présente sur place, Handicap International évalue les besoins de plus de 7 000 familles touchées.