Aller au contenu principal
 
 

Santé mentale : soutien aux rescapés du séisme en Haïti

Santé Urgence
Haïti

Les besoins restent élevés parmi les rescapés du séisme d'août 2021 en Haïti. Handicap International va étendre ses activités de soutien psychosocial à de nouvelles communautés.

Trois professionnels de la santé mentale et psychosociale de Handicap International en Haïti. De gauche à droite : Wany Ducasse, Rosemonde Hilaire et Woodson Alix

Trois professionnels de la santé mentale et psychosociale de HI en Haïti. De gauche à droite : Wany Ducasse, Rosemonde Hilaire et Woodson Alix | © HI

Besoins continus en santé mentale

Depuis que le tremblement de terre a frappé les régions du Sud-ouest d'Haïti le 14 août 2021, Handicap International (HI) répond aux besoins des communautés touchées. Parallèlement à ses activités de réadaptation physique, à ses services logistiques et à ses efforts d'inclusion, l'association a lancé des services de santé mentale et de soutien psychosocial (SMSPS) pour soutenir les personnes les plus touchées par la catastrophe.

« Le séisme a semé la détresse et le deuil, et a entraîné de profonds changements au sein des familles et des communautés. Nous constatons des besoins de prise en charge individuelle et de renforcement de résilience de groupe. »

Woodson Alix, officier de santé mentale et soutien psychosocial pour HI en Haïti

Originaire de Jacmel, dans le département du Sud-est d'Haïti, Woodson a rejoint Handicap International en octobre dernier pour répondre aux besoins croissants en santé mentale dans sa propre communauté, suite au tremblement de terre.

Des conséquences profondes

 « C’est un devoir envers moi-même, envers ma communauté et envers Handicap International, de faire partie de la réponse apportée en matière de santé mentale », explique Woodson. « J'ai rencontré une bénéficiaire qui a perdu deux enfants le 14 août et a qui été amputée d'une jambe. Je l'ai accompagnée personnellement quelques semaines après. Elle a souhaité fonder une organisation locale portant le nom de ses deux enfants, pour accompagner les personnes handicapées et aider les enfants en difficulté. »

Au-delà de la détresse causée par les deuils et les destructions, beaucoup endurent également les conséquences socioéconomiques du tremblement de terre. Les personnes accompagnées ont souvent besoin d’un soutien financier, car elles ne peuvent pas assumer le coût des transports pour pouvoir accéder à des services essentiels.

Intervention d'urgence

Pour aider les individus, les familles et les communautés à faire face aux difficultés psychologiques persistantes causées par le tremblement de terre, Handicap International a mis en place divers services de santé mentale dans des établissements de santé et dans une clinique mobile, aux côtés de partenaires locaux[1]. L'association a organisé 218 séances individuelles de SMSPS et formé 45 professionnels de santé aux premiers secours psychologiques[2]. Plus de 850 personnes ont assisté aux 13 sessions de sensibilisation à la SMSPS organisées par HI, et elles sont à ce jour plus de 160 à avoir participé à 11 groupes de soutien communautaire[3]. Les activités communautaires ont porté sur les stratégies de gestion du stress et de résilience, l'inclusion des personnes handicapées et la sensibilisation aux ressources disponibles en matière de santé mentale.

« La partie la plus difficile a été celle relative à la mise en œuvre des actions de SMSPS » ajoute Woodson. « Les gens n’accordent généralement pas une grande importance à la santé mentale, pourtant ces activités restent pertinentes et nécessaires. Une de nos plus grandes réussites a été la sensibilisation des bénéficiaires à l’importance de la santé mentale. »

Davantage d’actions à venir

Dans les prochaines semaines de son intervention d'urgence, Handicap International prévoit de lancer de nouvelles sessions de sensibilisation dans les écoles, où des besoins importants ont été identifiés. L’association prépare également l’extension de ses services de santé mentale et de soutien psychosocial à la ville d'Aquin, dans le Sud d'Haïti. Étant donné que les besoins restent importants, les services de santé mentale déjà mis en place dans les hôpitaux et dans les centres de santé continueront à servir les communautés environnantes.


[1] Hôpital Immaculée Conception (HIC), Fondation Tous Ensemble (FONTEN), Hôpital Ste Anne.

[2] Données du 19 janvier 2022.

[3] Données du 14 janvier 2022.

Publié le : 27 janvier 2022
Nos actions
pays
par pays

Icône casque microUne question ? Une remarque ? Nous sommes à votre écoute !

Relation Donateurs
Contactez notre équipe du lundi au vendredi de 9h à 18h au 04 78 69 67 00 ou à
donateurs@france.hi.org
Au plaisir d’échanger !
Voir aussi la FAQ

Équipe Mobilisation
Vous souhaitez
devenir bénévole ou partager des idées d’actions solidaires ? Contactez-nous par mail agissez@france.hi.org

Relations Presse
Journalistes, médias : notre attachée de presse est joignable au 06 98 65 63 94 ou par mail
c.amati@hi.org 
Voir l'espace Presse

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Ukraine : comment se préparer à un conflit ouvert
© Till Mayer / HI
Mines et autres armes Urgence

Ukraine : comment se préparer à un conflit ouvert

Handicap International va intervenir auprès des communautés en Ukraine pour les aider à se préparer aux conflits par l’adoption de comportements à appliquer avant, pendant et après une attaque armée.

Les Ukrainiens de retour chez eux vivent sous la menace des engins explosifs
© Till Mayer / HI
Mines et autres armes Urgence

Les Ukrainiens de retour chez eux vivent sous la menace des engins explosifs

En Ukraine, certaines personnes commencent à rentrer chez elles dans des villes contaminées par les engins explosifs. Handicap International les prépare à identifier les dangers et à adopter des comportements sûrs.

Ukraine : « Si ce n'est pas moi, alors qui ? »
© HI
Réadaptation Urgence

Ukraine : « Si ce n'est pas moi, alors qui ? »

Rostyk, assistant en kinésithérapie pour Handicap International, participe à l'amélioration des soins de réadaptation en Ukraine.

*

(format: nom@fournisseur.com)

Je m'inscris