Go to main content

« REYADAPTASYON, ANN FÈ L MACHE : faisons avancer la réadaptation »

Réadaptation
Haïti

A l’occasion de la journée internationale des personnes handicapées, le 3 décembre, Handicap International (HI) organise un évènement à Port-au-Prince, en Haïti, qui vise à mobiliser les autorités au sujet de la thématique de la réadaptation dans le pays. HI propose notamment une exposition photo et un concert, qui sera donné par le chanteur B.I.C., star haïtienne et ambassadeur de l’association.

Activités de réadaptation soutenues par HI dans des centres de réadaptation de structures publiques et privées en Haïti | © Nadia Todres/HI

Conférence de presse, expo photo et concert

En Haïti, plus de 800 000 personnes sont handicapées, et un grand nombre d’entre elles n’ont pas toujours accès aux soins de réadaptation dont elles ont besoin. La journée internationale des personnes handicapées le 3 décembre[1], est l’occasion pour HI de mobiliser les autorités haïtiennes, dont le ministère de la Santé, au sujet de la thématique de la réadaptation. « Nous organisons une conférence de presse[2] et aborderons les questions relatives au secteur de la réadaptation : notamment ses enjeux, ses défis actuels et la place des usagers des services de réadaptation. Nous souhaitons valoriser et promouvoir les bienfaits de la réadaptation auprès d’un large public. Cet évènement présentera également le vernissage de l’exposition photos « REYADAPTASYON, ANN FÈ L MACHE » (photographe Nadia Todres), qui illustre les activités soutenues par HI dans des hôpitaux et centres de réadaptation à Port au Prince et Cap Haïtien. Et la star haïtienne B.I.C., Ambassadeur de l’association, donnera un concert avec son invité G13[3] en fin de journée. Plus de 250 personnes sont attendues à cet évènement », a expliqué Catherine Stubbe, directrice de HI en Haïti.

La réadaptation en Haïti

HI, active en Haïti depuis 2008, a notamment :

  • soutenu la formation en orthoprothèse délivrée par l’université de Don Bosco : 22 techniciens orthoprothésistes ont été diplômés[4]
  • formé 30 physiothérapeutes et 148 techniciens en réadaptation.
  • Elle continuera de s’investir dans la formation continue et favorisera la création d’une communauté virtuelle pour tous les professionnels de la réadaptation.
  • Elle favorise également l’accès des plus vulnérables, dont les personnes handicapées, aux services de réadaptation de qualité. Elle apporte aussi un appui (notamment organisationnel et technique) aux structures de santé de quatre hôpitaux départementaux.
  • Suite au séisme qui a frappé Haïti le 12 janvier 2010, HI a proposé des soins de réadaptation à plus de 90 000 personnes, appareillé plus de 1 400 personnes et distribué 5 600 aides à la mobilité à des personnes handicapées.

 


[1] Le thème de la journée internationale des personnes handicapées 3/12/2017 : Des transformations durables pour une société inclusive

[2] En collaboration avec le ministère de la Santé publique et de la population, le bureau du secrétaire d'État à l'intégration des personnes handicapées et le centre de réadaptation HHH.

[3] Un groupe de personnes malvoyantes invité pour l’avant-première du concert.

[4] Techniciens orthoprothésistes de catégorie II, reconnus par l’International Society for Prosthetics and Orthotics.

Publié le : 30 novembre 2017
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Handicap International auprès des victimes du séisme et du tsunami
© HI
Réadaptation Urgence

Handicap International auprès des victimes du séisme et du tsunami

Suite au séisme et au tsunami qui ont frappé la province de Sulawesi en Indonésie le 28 septembre 2018, Handicap International soutient les personnes affectées, en collaboration avec l’association IFI.

Zakarya, 12 ans : « Une roquette a explosé près de moi »
© Ayman / HI
Réadaptation

Zakarya, 12 ans : « Une roquette a explosé près de moi »

Zakarya, 12 ans, est le huitième enfant d’une famille pauvre dans un petit village du Nord du Yémen. Sa vie a basculé quand il a été victime d’un tir de roquette. Il a dû être amputé d’urgence.

"Notre plus grande dépense : les médicaments"
© O. Van de Broeck / HI
Insertion Réadaptation

"Notre plus grande dépense : les médicaments"

Au début de la guerre en Syrie, Hussein et sa famille ont quitté leur ville natale pour se réfugier en Jordanie. Depuis plusieurs années, il enchaîne les complications médicales. Grâce au partenariat de Handicap International avec un centre de réadaptation local, l'arthrose du genou dont il souffre est maintenant prise en charge par une équipe de kinésithérapeutes.