Goto main content
 
 

Réduction des risques de catastrophe : un besoin humanitaire croissant

Limiter l’impact des catastrophes naturelles sur la population Urgence
International

La fréquence et l'intensité des catastrophes naturelles ne cessent d'augmenter. Les populations vulnérables et les pays à faible revenu en subissent les plus grandes conséquences. Explications à l'occasion de la Journée internationale pour la réduction des risques de catastrophe, le 13 octobre.

Destructions après le passage de l'ouragan Matthew en Haïti en 2016. Le pont de Petit-Goâve a été détruit par la crue de la rivière La Digue.

Destructions après le passage de l'ouragan Matthew en Haïti en 2016. Le pont de Petit-Goâve a été détruit par la crue de la rivière La Digue. | © B. Almeras / HI

Le taux d'occurrence des catastrophes naturelles est aujourd'hui cinq fois plus élevé qu'il y a 50 ans. Entre 1970 et 2019, plus de 91 % des décès provoqués par plus de 11 000 catastrophes se sont produits dans des pays à faible revenu. Parmi ces catastrophes naturelles, les sécheresses, les tempêtes, les inondations et les vagues de chaleur sont les phénomènes qui ont fait le plus de victimes humaines ; les tempêtes, quant à elles, sont à l’origine des dommages et des pertes économiques les plus importants.

« Aux Philippines, nous constatons une augmentation et une intensification des typhons, des tempêtes et des inondations. Les cyclones touchent de nouvelles régions de Madagascar. Au Sahel, on voit des épisodes de sécheresse plus longs et des inondations et des glissements de terrain en Amérique latine. Chaque contexte est différent, mais nous essayons de mieux comprendre les facteurs de vulnérabilité des populations. Dans de nombreux endroits, les catastrophes naturelles se mêlent à d'autres éléments comme des conflits ou ses épidémies, et nous devons donc examiner comment ces événements se renforcent mutuellement et accroissent la vulnérabilité des populations. »

Jennifer M'Vouama, responsable de la politique de réduction des risques de catastrophes et d'adaptation au changement climatique à Handicap International

Lire également "Notre objectif est de minimiser l'impact des catastrophes"

Les personnes handicapées plus exposées

Lors de catastrophes naturelles, les personnes handicapées rencontrent davantage de difficultés et encourent plus de risques mortels, car elles sont souvent confrontées à des obstacles supplémentaires. Lors du séisme et du tsunami de 2011 au Japon, le taux de mortalité des personnes handicapées était deux à quatre fois plus élevé que celui du reste de la population. Dans une enquête mondiale réalisée en 2013, seules 20 % des personnes handicapées ont déclaré être en mesure d'évacuer une zone sans difficulté, et 71 % d'entre elles ont déclaré ne pas avoir de plan de préparation aux situations d'urgence. Les membres vulnérables des communautés, comme les personnes âgées et les personnes handicapées, sont souvent oubliées lors de l’élaboration des plans d'urgence. Par conséquent, elles sont laissées pour compte lorsqu'une catastrophe survient.

Les catastrophes naturelles sont souvent à l’origine de nouvelles blessures, qui peuvent conduire à de futurs handicaps et sont source de vulnérabilité. Le tremblement de terre de 2010 en Haïti a causé plus de 200 000 blessures graves ou handicaps, et celui de 2021 a blessé 12 000 personnes. Les catastrophes peuvent également anéantir le bétail, détruire les récoltes et interrompre l'activité économique, entraînant la perte des moyens de subsistance et un risque d'insécurité alimentaire. Comme le taux d'occurrence augmente, chaque catastrophe expose toujours plus de personnes à un risque accru face à de futurs phénomènes météorologiques.

L'intervention de Handicap International

Alors que les catastrophes causées par des risques naturels sont en augmentation, l'amélioration de l'alerte précoce et des plans d'urgence a permis de réduire le nombre de décès qui y sont liés. Handicap International mène actuellement 17 projets de réduction des risques de catastrophe dans 11 pays. Nous collaborons avec des organisations internationales et les autorités locales pour promouvoir l'inclusion dans les actions liées à la réduction des risques.

« En tant qu'agent de réduction des risques de catastrophe, Handicap International aide les communautés à anticiper les épisodes météorologiques les plus graves. Notre priorité est de mieux préparer les populations les plus vulnérables aux catastrophes en assurant leur participation significative et leur accès effectif à la phase de planification. »

Julien Fouilland, spécialiste de la réduction des risques de catastrophes inclusive à Handicap International

Après une évaluation initiale des risques dans chaque quartier, les équipes de HI mettent en place des activités telles que le renforcement et l'accessibilité des abris, l'élaboration de plans d'intervention d'urgence pour les ménages et le développement de solutions d'évacuation sur mesure pour les plus vulnérables. Elles travaillent également avec les agriculteurs et les organisations pour développer des activités économiques durables, comme la sécurisation du bétail et des bateaux de pêche, qui sont essentielles pour de nombreuses populations.

« Les catastrophes ne touchent pas tout le monde de la même manière », ajoute Jennifer M'Vouama. « Cela dépend de l'endroit où nous vivons, de notre milieu socioéconomique, de notre sexe, de notre âge, du fait que nous soyons handicapé ou non. Il est essentiel de prendre en compte les impacts différenciés des catastrophes sur les personnes et de considérer les facteurs sous-jacents qui sont source de vulnérabilité. »

Publié le : 13 octobre 2021
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Gaza : un combat quotidien pour survivre
© HI
Inclusion Santé Urgence

Gaza : un combat quotidien pour survivre

Suite à l'escalade de violence en mai dernier, la vie des habitants de Gaza s'est aggravée alors qu’ils faisaient déjà face à la pauvreté et au sous-développement. Handicap International soutient les plus vulnérables.

"Notre objectif est de minimiser l'impact des catastrophes"
© HI / photo d'archive
Limiter l’impact des catastrophes naturelles sur la population Urgence

"Notre objectif est de minimiser l'impact des catastrophes"

Alors que le nombre de catastrophes naturelles ne cesse d'augmenter, Jennifer M'Vouama, chargée de plaidoyer pour la réduction des risques de catastrophes à Handicap International, explique l'importance de l'inclusion dans la réponse des ONG.

Haïti : deux mois après le séisme, l'action d'urgence continue
© R. Crews / HI
Réadaptation Urgence

Haïti : deux mois après le séisme, l'action d'urgence continue

Le séisme qui a frappé Haïti le 14 août 2021 a fait des milliers de victimes et provoqué une désolation généralisée dans le pays. Rapidement intervenue, Handicap International a déjà prodigué 1 200 séances de réadaptation aux blessés. L'association poursuit son action d'urgence auprès des plus vulnérables.

*

(format: nom@fournisseur.com)

Je m'inscris