Go to main content
 
 

Pyramides de chaussures cherchent bénévoles engagés

Mines et autres armes Solidarité
France

Nouveauté en 2018, les Pyramides de chaussures de Handicap International se déroulent les week-ends de septembre, à raison de trois Pyramides par week-end. Ce qui ne change pas, c’est le grand besoin de bénévoles pour l’aider à faire de cet événement une réussite : n’hésitez pas à vous inscrire dès que possible !

Bénévoles lors de la dernière Pyramide de chaussures de Nice

Bénévoles lors de la dernière Pyramide de chaussures de Nice | © Stanislas Bonnet / HI

Sans bénévoles, pas de Pyramides de chaussures. Chaque année c’est le même enjeu pour Handicap International : l’association compte sur la mobilisation de citoyens engagés prêts à offrir quelques heures de leur temps pour l’aider à mettre en place son événement militant contre les bombardements des civils.

Selon ses envies et capacités

Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues pour aider l’association. Pas besoin de compétences particulières, chacun peut participer à son niveau. Différentes missions sont proposées et sont adaptées à vos envies et à vos capacités :

  • Faire connaître l’événement : distribuer des tracts, communiquer l’information sur vos réseaux sociaux et en parler autour de vous.
  • Participer à la logistique : montage/démontage des structures et stands, restauration, sécurité…
  • Contribuer à l’animation de la journée : accueillir le public, présenter les combats de l’association, animer des stands…
  • Et surtout sensibiliser les citoyens : inviter les passants à signer notre pétition pour interpeller les gouvernements et obtenir l’arrêt des bombardements sur les populations civiles !

Juste pour quelques heures

Si la lutte contre les bombardements des civils est un combat de plusieurs années, être bénévole sur une Pyramide de chaussures ne prend que quelques heures. Alors, si vous habitez à proximité d’une des Pyramides, pourquoi pas vous ?

Pour plus d’infos et nous rejoindre en tant que bénévole sur l’une des Pyramides, un seul contact : Cloé à agissez@france.hi.org ou au 04 78 69 67 24.

Les villes qui accueillent des Pyramides en 2018 :

  • Premier week-end de septembre : Toulouse (samedi 1er et dimanche 2/09), Clermont-Ferrand (samedi 1er/09), Auriol (samedi 1er/09)
  • Deuxième week-end : Mulhouse (samedi 8 et dimanche 9/09), Tours (samedi 8 et dimanche 9/09), Mont-de-Marsan (samedi 8/09)
  • Troisième week-end : Marseille (samedi 15/09), Guingamp (samedi 15/09), Valenciennes (samedi 15/09)
  • Quatrième week-end : Nantes (vendredi 21 et samedi 22/09), Bordeaux (samedi 22 et dimanche 23/09), Aurillac (samedi 22/09)
  • Cinquième week-end : Lyon, Paris et Nice (toutes les trois vendredi 28 et samedi 29/09)

Page spéciale Pyramides de chaussures 2018

Publié le : 6 septembre 2018
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Bombardements en zones peuplées, un désastre pour les civils
© HI
Déminer les terres Mines et autres armes

Bombardements en zones peuplées, un désastre pour les civils

Le Conseil de sécurité des Nations unies discute cette semaine de la protection des civils dans les conflits armés. Une délégation de HI est au siège des Nations unies pour convaincre les États de s'engager contre les bombardements en zones peuplées. A la tête de cette délégation, Alma Al Osta, responsable plaidoyer armes, explique les actions de HI :

Handicap International dénonce le bombardement des zones peuplées d’Idlib
© HI
Mines et autres armes Urgence

Handicap International dénonce le bombardement des zones peuplées d’Idlib

Alors que les combats se sont intensifiés dans le Nord-ouest de la Syrie, en particulier sur la ville d’Idlib et le Sud de la province, Handicap International s’inquiète du sort des milliers de civils qui sont directement exposés aux bombardements.

HI démine le Nord du Liban
© Oriane van den Broeck / HI
Mines et autres armes

HI démine le Nord du Liban

HI démine au Nord du Liban. Les démineurs interviennent désormais dans une zone contaminée par la guerre de 1975-1990. Objectif : soustraire les habitants à cette menace permanente.