Go to main content

Priorité à la prise en charge des blessés

Secourir les victimes
Népal

Plus de 70 collaborateurs de Handicap International assurent une prise en charge immédiate des blessés suite au tremblement de terre du 25 avril au Népal. L’association va également permettre l’acheminement de l’aide humanitaire dans tous les districts affectés par le séisme.

Pushpak, ergothérapeute pour Handicap International, est au chevet des blessés à l'hôpital Bir de Katmandou, afin d'identifier les besoins et d'apporter les premiers soins.

© D. Pichard / Handicap International

Depuis le 25 avril, Handicap International intervient dans quatre hôpitaux de Katmandou et assure la prise en charge de centaines de personnes. L’association évalue les besoins des blessés en termes de réadaptation physique, distribue des chaises roulantes, des béquilles, des attelles et du matériel orthopédique, oriente les blessés vers les services adaptés et les réfère vers d’autres structures si nécessaire. L’association met en place des activités de soutien psychosocial et des soins postopératoires afin de limiter les séquelles invalidantes.

Après l’acheminement de matériel humanitaire dans le pays, l’association identifie les zones d’intervention prioritaires et prépare l’envoi d’équipes mobiles. Objectif : venir en aide aux victimes de la catastrophe dans des régions reculées. Handicap International va rapidement distribuer du matériel de première nécessité : kits d’urgence, kits de base contenant notamment des tentes et des couvertures, ainsi que des kits d’hygiène. Enfin, l’association évalue les difficultés d’acheminement de l’aide humanitaire auprès des victimes du séisme, et prépare le lancement d’une plateforme logistique au bénéfice de l’ensemble des acteurs de l’aide, dans tous les districts affectées par le tremblement de terre.

« Pour Handicap International, mettre en œuvre et coordonner une plateforme logistique qui achemine l’aide humanitaire dans toutes les zones affectées est une réelle priorité. C’est aussi une manière de garantir que les plus vulnérables aient accès à l’aide, de s’assurer que les personnes vivant dans des endroits isolés, les personnes handicapées ou les personnes âgées par exemple, ne seront pas oubliées. »
Hélène Robin, responsable des actions d’urgence à Handicap International

Avec une équipe composée de plus de 70 collaborateurs sur le terrain, dont des spécialistes de l’urgence venus en renfort, Handicap International est l’une des premières organisations humanitaires à être intervenue immédiatement auprès des blessés. Active au Népal depuis quinze ans, notamment dans cinq centres de réadaptation du pays et dans la préparation aux risques de catastrophes naturelles, l’association avait établi un plan de contingence en cas de séisme. L’association bénéficie également d’une solide expérience dans l’aide apportée aux victimes des tremblements de terre : rééducation pour les fractures et les lésions de la moelle épinière, appareillage d’urgence, prothèses pour personnes amputées – comme en témoigne son intervention lors du tremblement de terre en Haïti en 2010.

Publié le : 4 mai 2015
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Relations presse :
Nathalie BLIN

Tél. : 04 26 68 75 39
Mob. : 06 98 65 63 94
n.blin@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Nos actions en 2017 Eduquer au danger des mines et des restes explosifs de guerre Secourir les déplacés et/ou les réfugiés Secourir les victimes

Nos actions en 2017

Mossoul, une contamination sans précédent par les restes explosifs de guerre
© E. Fourt / HI
Lutter contre les mines, les BASM et restes explosifs de guerre Secourir les victimes

Mossoul, une contamination sans précédent par les restes explosifs de guerre

Un an après la libération de Mossoul, HI publie un mini-rapport sur la pollution phénoménale de Mossoul par les restes explosifs de guerre, consécutive à plusieurs mois de combats. Particulièrement en cause : les bombardements massifs et quasi quotidiens pendant l’offensive militaire entre octobre 2016 et juillet 2017.

Reema, magnifique danseuse, veut retrouver sa famille
© Bas Bogaerts / HI
Insertion Réadaptation

Reema, magnifique danseuse, veut retrouver sa famille

Reema a été abandonnée quand elle avait 6 ans. Atteinte d’une malformation congénitale, elle n’a pas pu marcher pendant des années. Avec le soutien de Handicap International, elle a reçu une prothèse et a bénéficié de séances de réadaptation. Aujourd’hui âgée de 14 ans, Reema va à l’école et s’entraîne chaque matin pour devenir danseuse. Une incroyable transformation.