Go to main content
 
 

Prévenir pour éviter le pire

Lutter contre les mines, les BASM et restes explosifs de guerre
Palestine

Depuis mars 2015, les équipes d’éducation aux risques des restes explosifs de guerre (REG) de Handicap International font un important travail de sensibilisation dans la bande de Gaza.

Handicap International fait un important travail de sensibilisation aux  risques des restes explosifs de guerre (REG) dans la bande de Gaza.

© Simon Elmont / Handicap International

Un an après le terrible conflit qui a tué plus de 2 200 personnes dont une grande majorité de civils, et blessé plus de 10 000 autres, la situation reste critique pour plus d’un million d’habitants. Des engins de guerre non explosés abandonnés dans les décombres sont une menace permanente pour la population civile et les travailleurs humanitaires.

Depuis mars 2015 :

  • 18 565 personnes ont été sensibilisées dans les rues à travers 1 766 séances de sensibilisation (faites par Handicap International ou par des organisations communautaires formées par l’association ;
  • 30 enseignants ont été formés pour sensibiliser des élèves dans 30 écoles primaires.

 

> Voir l'album photos

 Lire aussi :

> Un an après la guerre, la menace mortelle des engins explosifs

> Hamza et sa famille ont évité une catastrophe

 

Publié le : 7 janvier 2016
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Violences entre Gaza et Israël : les armes explosives provoquent de graves blessures invalidantes
© Oriane Van Den Broeck / HI
Mines et autres armes

Violences entre Gaza et Israël : les armes explosives provoquent de graves blessures invalidantes

Plus de 30 personnes ont été tuées lors d’échanges de tirs de roquettes et de bombardements entre Gaza et Israël pendant le week-end du 4 mai. À Gaza, cette escalade de la violence pourrait engendrer un nouveau flot de blessés et ce, alors que les services chirurgicaux et de rééducation sont déjà débordés.

"J’ai appris à accepter le handicap de ma fille"
© Oriane van den Broeck / HI
Insertion

"J’ai appris à accepter le handicap de ma fille"

Handicap International met en place un projet d’éducation inclusive à Gaza dans les Territoires palestiniens. Shahed, 14 ans, atteinte de paralysie cérébrale, bénéficie d’un soutien personnalisé. Sa famille est également accompagnée par l’association.

Une éducation sur mesure pour les enfants handicapés
© Oriane van den Broeck / HI
Scolariser les enfants handicapés

Une éducation sur mesure pour les enfants handicapés

Seham enseigne dans une école spécialisée soutenue par Handicap International par des formations et la fourniture d’outils pédagogiques à Gaza dans les Territoires palestiniens.