Go to main content
 
 

Prévenir pour éviter le pire

Lutter contre les mines, les BASM et restes explosifs de guerre
Palestine

Depuis mars 2015, les équipes d’éducation aux risques des restes explosifs de guerre (REG) de Handicap International font un important travail de sensibilisation dans la bande de Gaza.

Handicap International fait un important travail de sensibilisation aux  risques des restes explosifs de guerre (REG) dans la bande de Gaza.

© Simon Elmont / Handicap International

Un an après le terrible conflit qui a tué plus de 2 200 personnes dont une grande majorité de civils, et blessé plus de 10 000 autres, la situation reste critique pour plus d’un million d’habitants. Des engins de guerre non explosés abandonnés dans les décombres sont une menace permanente pour la population civile et les travailleurs humanitaires.

Depuis mars 2015 :

  • 18 565 personnes ont été sensibilisées dans les rues à travers 1 766 séances de sensibilisation (faites par Handicap International ou par des organisations communautaires formées par l’association ;
  • 30 enseignants ont été formés pour sensibiliser des élèves dans 30 écoles primaires.

 

> Voir l'album photos

 Lire aussi :

> Un an après la guerre, la menace mortelle des engins explosifs

> Hamza et sa famille ont évité une catastrophe

 

Publié le : 7 janvier 2016
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

"Aujourd'hui je peux parler de mon fils sans fondre en larmes"
© O. van den Broeck / HI
Insertion

"Aujourd'hui je peux parler de mon fils sans fondre en larmes"

Mahmoud est atteint de paralysie cérébrale. À Gaza, il bénéficie de l'aide de Handicap International qui conduit un projet d'éducation inclusive dans une école afin de permettre aux enfants handicapés d'être scolarisés. Rencontre avec Suha, sa mère, qui fait partie d'un groupe de soutien pour les parents.

Shahed se lève aux aurores, impatiente d’aller à l’école
© O. van den Broeck / HI
Insertion

Shahed se lève aux aurores, impatiente d’aller à l’école

À Gaza, Handicap International conduit un projet d’éducation inclusive. Nermeen et sa fille Shahed bénéficient d’un accompagnement personnalisé et d’un soutien psychologique, à l’école comme à la maison.

"J'ai appris à soutenir mon fils"
© Oriane van den Broeck / HI
Insertion

"J'ai appris à soutenir mon fils"

À Gaza, Handicap International soutient les enfants handicapés et leurs parents à travers un projet d’éducation inclusive. Parmi les familles qui en bénéficient, Helem et son fils Ahmad. Témoignage.