Goto main content
 
 

Pour que les enfants handicapés puissent tous avoir accès à l’école

Inclusion

Parce que les enfants handicapés sont trop souvent exclus du système éducatif, Handicap International conduit depuis 1998 des actions en faveur de leur scolarisation. Le 7 août, Journée mondiale de l’éducation, est l’occasion de rappeler l’importance d’une école ouverte à tous.

Moussifa, 9 ans (à droite), lit le texte écrit au tableau en utilisant la langue des signes. Elle est aidée par une de ses camarades de la classe de CE1 de l'école primaire Kara Centrale au Togo.

© Studio Cabrelli / Handicap International

Dans de nombreux pays, une large majorité d’enfants handicapés n’accède pas à l’éducation : un tiers des 58 millions d’enfants déscolarisés dans le monde sont handicapés*. Ces enfants ont dix fois moins de chance que les autres de fréquenter les bancs de l'école. L'exclusion du système éducatif réduit pour eux les possibilités d’accéder à un apprentissage des connaissances et des compétences qui leur permettront de développer leur potentiel, de participer à la vie de leur communauté et, plus tard, de trouver un emploi.

Handicap International met en place depuis presque 20 ans des actions afin de favoriser la scolarisation des enfants handicapés, notamment en favorisant leur accueil dans des écoles ordinaires. Cela peut passer par la formation des enseignants, la mise en accessibilité des écoles ou encore l’accompagnement des politiques d’éducation inclusive au niveau national. L’association assure également l’appareillage des enfants amputés pour leur permettre d’être autonomes afin de se rendre à l’école.

Toute la classe a appris la langue des signes

Moussifa, née en 2007 au Togo, a ainsi longtemps été privée de scolarité du fait de son handicap auditif et de la situation difficile de sa famille. La petite fille a finalement pu être inscrite à l’école grâce aux efforts de Handicap International auprès des autorités scolaires togolaises. Elle est aujourd’hui en deuxième année d’école primaire dans une classe (presque) comme les autres.

Malentendante de naissance, Moussifa a appris la langue des signes à l’école primaire de Kara Centrale (dans la ville de Kara au nord du pays) avec l’ensemble de ses camarades de classe. « Pour que Moussifa puisse aller dans une école avec les autres enfants, il fallait qu’elle puisse être comprise par tous », explique Tidénèbè Tagba, l’institutrice de la classe de CE1. « Toute l’équipe pédagogique de l’école et les élèves ont appris la langue des signes. »

* Oslo Summit on Education Paper, 2015.

Publié le : 5 août 2016
Nos actions
pays
par pays

Icône casque microUne question ? Une remarque ? Nous sommes à votre écoute !

Relation Donateurs
Contactez notre équipe du lundi au vendredi de 9h à 18h au 04 78 69 67 00 ou à
donateurs@france.hi.org
Au plaisir d’échanger !
Voir aussi la FAQ

Équipe Mobilisation
Vous souhaitez
devenir bénévole ou partager des idées d’actions solidaires ? Contactez-nous par mail agissez@france.hi.org

Relations Presse
Journalistes, médias : notre attachée de presse est joignable au 06 98 65 63 94 ou par mail
c.amati@hi.org 
Voir l'espace Presse

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Le changement climatique oblige les agriculteurs à travailler toujours plus
© HI
Inclusion

Le changement climatique oblige les agriculteurs à travailler toujours plus

Fadimata dépend de la régularité des précipitations pour subvenir aux besoins des 10 membres de son foyer. Cette agricultrice peine à s’adapter aux récents changements environnementaux. Voici son témoignage.

Au Somaliland, la sécheresse menace la survie des communautés pastorales
© HI
Inclusion

Au Somaliland, la sécheresse menace la survie des communautés pastorales

Amina vient d’une longue lignée de bergers. Des années de pluies insuffisantes et le changement climatique ont mis son moyen de subsistance en danger. Elle a dû quitter son foyer et sa mode de vie.

Battle4 : plus de 150 participants mobilisés pendant 50 heures de solidarité
© Battle4 / HI
Inclusion Solidarité

Battle4 : plus de 150 participants mobilisés pendant 50 heures de solidarité

Le premier événement e-sport caritatif et inclusif Battle4, organisé du 4 au 6 mars dernier en soutien aux associations Apart et Handicap International, a tenu toutes ses promesses : plus de 150 participants mobilisés, 50 heures de live et plus de 427 000 euros collectés.

*

(format: nom@fournisseur.com)

Je m'inscris