Accès direct au contenu
 
 

8 000 réfugiés au Burundi : les besoins sont considérables

Secourir les déplacés/réfugiés
Burundi République démocratique du Congo

Suite aux affrontements actuels qui ont lieu à l’Est de la République démocratique du Congo, plus de 8 000 personnes se sont réfugiées dans le Sud du Burundi depuis le 24 janvier. Handicap International a évalué les besoins des populations affectées, en collaboration avec l’ONG Terre des Hommes, et se tient prête pour une intervention d’urgence si les financements le permettent.

Les enfants représentent 65 % des réfugiés de RDC arrivés au Burundi

Les enfants représentent 65 % des réfugiés de RDC arrivés au Burundi | © Terre des Hommes / HI

Plus de 8 000 personnes ont quitté le Sud-Kivu (territoire du Fizi), dans l’Est de la République démocratique du Congo, et sont actuellement réfugiées sur la côte ouest du lac Tanganyika, à Rumonge, dans le Sud-Ouest du Burundi. Certaines d’entre elles ont été transférées par le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés dans les camps de Cankuzo, Songore et Nyabitare. Les équipes évaluent actuellement la présence de réfugiés dans la province de Makamba.

Protéger les enfants

Handicap International, qui intervient au Burundi depuis 25 ans, s’est rendue dans la province de Rumonge avec l’ONG Terre des Hommes, afin d’évaluer les besoins des populations affectées. D’une part, il y a un manque criant d’accès aux services de base : manque de logement, de nourriture et d’accès à l’eau. De plus, les populations réfugiées ont besoin de kits non alimentaires tels que des couvertures, des moustiquaires, des matelas et du matériel pour cuisiner. Le manque d’accès aux infrastructures sanitaires (dont les latrines) renforce le risque d’épidémies de choléra.

Enfin, de nombreux enfants (65 % de cette population réfugiée) ne sont pas accompagnés de leur famille. Ils sont donc particulièrement exposés aux risques de violence ou à l’abandon. Renforcer leur protection est donc primordial.

« Les besoins des populations réfugiées, dont le nombre ne fait qu’augmenter, sont considérables. Nous avons besoin de financements afin d’envisager une intervention d’urgence pour venir en aide aux personnes les plus fragiles. »

Patrick Kelders, responsable projets Afrique des Grands Lacs

Publié le : 31 janvier 2018
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Rencontre avec nos équipes et nos bénéficiaires en RDC Améliorer la santé mentale Réadaptation

Rencontre avec nos équipes et nos bénéficiaires en RDC

Notre collègue Elise Cartuyvels s'est rendue au Nord Kivu en République démocratique du Congo avant le début de la crise de Covid-19, accompagnée d’un cameraman/photographe professionnel, afin de produire des témoignages de bénéficiaires pour rendre compte des actions de Handicap International à ses donateurs et sympathisants. Elle s’est également filmée avec son smartphone, suivez-la sur place !

Crise syrienne : pandémie, effondrement économique... et maintenant la famine
© Chris Huby / HI
Santé Secourir les déplacés/réfugiés Urgence

Crise syrienne : pandémie, effondrement économique... et maintenant la famine

Sept organisations humanitaires, dont Handicap International, demandent aux États participant à la Conférence des donateurs sur la crise syrienne (29-30 juin à Bruxelles) de trouver des réponses adéquates face à l’impact de la pandémie de Covid-19 sur la situation humanitaire en Syrie.

Camps de réfugiés : n’oublions pas les personnes handicapées
© Nicolas Axelrod - Ruom / HI
Combattre les discriminations Inclusion Secourir les déplacés/réfugiés

Camps de réfugiés : n’oublions pas les personnes handicapées

Handicap International rappelle l’importance de prendre en compte les personnes handicapées dans les camps de réfugiés, elles qui sont particulièrement vulnérables au Covid-19.

*

(format: nom@fournisseur.com)

Je m'inscris