Go to main content
 
 

Plus d’un million de migrants vénézuéliens en Colombie

Urgence
Colombie

Handicap International se prépare à intervenir en urgence afin de venir en aide aux Vénézuéliens réfugiés en Colombie.

Handicap International évalue les besoins des migrants vénézuéliens réfugiés en Colombie

Évaluation des besoins des migrants vénézuéliens réfugiés en Colombie | © HI

Depuis 2013, le Venezuela fait face à une sévère crise économique, politique et sociale. Au moins 3,4 millions de Vénézuéliens ont fui à travers le monde, dont 2,7 millions vers les pays d’Amérique latine et des Caraïbes.

Parmi eux, un million de personnes sont réfugiées en Colombie selon les Nations Unies[1]. Ces derniers mois, face à la crise, des dizaines de milliers de Vénézuéliens ont fui dans les pays voisins.

Présente en Colombie depuis 1998, Handicap International avait déjà évalué les besoins des Vénézuéliens en Colombie, à Cucuta, en 2017. Plus récemment, en novembre 2018, l'association a évalué les besoins des migrants à La Guajira, point d’entrée au nord du pays, en collaboration avec l’ONG DRC.

Soutien psychosocial et réadaptation

L’association prépare actuellement une éventuelle intervention d’urgence, en collaboration avec DRC et Pastoral Social (Caritas Colombie), qui comprendrait les activités suivantes :

  • Soutien psychosocial pour aider les migrants vénézuéliens à surmonter leurs traumatismes.
  • Soins de réadaptation destinés aux plus vulnérables (personnes handicapées, âgées, populations indigènes, etc.).
  • Soutien technique (formations, etc.) apporté aux organisations de réadaptation locales afin qu’elles puissent prendre en charge les réfugiés et les migrants qui en ont besoin.
  • Promotion de la cohésion sociale et coexistence pacifique entre les différentes communautés.

Ces activités seraient menées dans les zones de La Guajira, Arauca, Atlántico (Baranquilla) et Vichada (Puerto Carreno). Par la suite, Handicap International interviendrait dans les zones urbaines (Bogota, Medellín, Cali). L'association poursuit également une veille relative à la situation en Équateur, en Bolivie et au Pérou.


[1] https://news.un.org/fr/story/2019/02/1036991

Publié le : 27 février 2019
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Mossoul Ouest, ville fantôme
© Fanny Mraz / HI
Secourir les déplacés/réfugiés Urgence

Mossoul Ouest, ville fantôme

Entre octobre 2016 et juillet 2017, Mossoul a été le théâtre de violents combats. L’utilisation intensive d’armes explosives – bombardements, pose de mines artisanales, etc. – a anéanti principalement la partie Ouest de la ville. Plus de 500 000 personnes sont toujours déplacées dans des camps de la province de la Ninive.

Le Conseil de sécurité des Nations Unies reconnaît les droits des personnes handicapées dans les conflits armés
© Martin Crep / HI
Droit Insertion Urgence

Le Conseil de sécurité des Nations Unies reconnaît les droits des personnes handicapées dans les conflits armés

Pour la première fois, le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté une résolution sur les personnes handicapées dans les conflits armés. Une avancée historique pour ces dernières, particulièrement exposées lors des crises et souvent négligées dans l'aide humanitaire.

Les Mozambicains entament la reconstruction grâce aux distributions de HI
© A. Emangard / HI
Urgence

Les Mozambicains entament la reconstruction grâce aux distributions de HI

Après plusieurs semaines de déblaiement des décombres, Handicap International aide les habitants de Beira à réparer et à reconstruire leurs maisons après le passage du cyclone Idai au Mozambique.