Go to main content

Paroles de bénévoles : Patrick et Alain

Solidarité
France

Sensibles à l’action de Handicap International de longue date, Patrick et Alain ont tous deux souhaité devenir bénévoles. Au siège de l’association à Lyon pour l’un ou en tant que responsable du relais de Clermont-Ferrand pour l’autre, chacun a trouvé la forme d’engagement qui lui correspond.

Bénévoles de Handicap International

Alain Plazenet (deuxième en partant de la gauche) avec d'autres bénévoles de Handicap International | © D.R.

Portrait de Patrick Mallet, bénévole à Handicap InternationalPolicier à la retraite depuis 2015, Patrick Mallet a proposé sa candidature comme bénévole à Handicap International lors d’une Pyramide de chaussures. Le service donateurs, qui s’occupe des dons et des reçus fiscaux, avait besoin d’une personne. Ça tombe bien, Patrick aime les chiffres : « Pour moi, c’est loin d’être rébarbatif. Ce n’est pas la forme de bénévolat qu’on imagine spontanément, mais les équipes du siège apprécient d’avoir du renfort pour certaines tâches administratives. J’assiste le service donateurs tous les mercredis matin. Je participe à la bonne marche de l’association, à ma façon. C’est un plaisir. »

Une équipe dynamique

À Clermont-Ferrand, le même désir d’être utile anime Alain Plazenet (deuxième en partant de la gauche sur la grande photo). Donateur puis parrain du programme Rwanda, il soutenait déjà l’association depuis plusieurs années lorsqu’en 2000 un accident de VTT l’a rendu partiellement handicapé. Sa carrière d’éducateur spécialisé s’est ralentie, mais Alain a su utiliser son temps autrement : « J’ai décidé d’ouvrir un relais de Handicap International à Clermont-Ferrand. Au départ, avec mes proches : mon épouse, mon fils, ma fille et ma belle-sœur. En 2001, nous avons organisé notre première Pyramide de chaussures. Aujourd’hui, 18 bénévoles réguliers organisent 10 à 12 manifestations par an. Opérations papier cadeau, "soirées soupe", projections-débats… le principe est toujours le même : gratuité pour les participants, qui sont invités à faire un don à l’association. Nous sollicitons des partenaires (commerçants, entreprises…) pour que le coût d’organisation soit égal à zéro. Et ça marche. En 2017, nous avons récolté 5 800 euros. »

« Chacun peut trouver sa manière de s’engager, c’est toute la richesse du bénévolat. Même pour une ou deux heures par an, il ne faut pas hésiter à franchir le pas. »

Des valeurs communes

L’engagement de Handicap International vis-à-vis des plus vulnérables a séduit Patrick et Alain. Quant au profil type du bénévole, les deux hommes sont unanimes : « Tout le monde peut aider, affirme Patrick. Il faut s’intéresser aux autres, avoir envie de rendre service. À partir de là, tous les profils sont les bienvenus ». Alain renchérit : « Il faut aimer les gens, notamment pour animer une équipe comme on le fait au sein des relais. Être énergique et à l’écoute. Chacun peut trouver sa manière de s’engager, c’est toute la richesse du bénévolat. Même pour une ou deux heures par an, il ne faut pas hésiter à franchir le pas. » « D’autant que donner du temps aux autres est toujours source d’épanouissement personnel », conclut Patrick.


Vous souhaitez nous rejoindre en tant que bénévole, en région ou au siège à Lyon ?
Contactez-nous au 04 72 72 70 87 ou par e-mail : agissez@france.hi.org 

En savoir plus sur le bénévolat à Handicap International

Publié le : 4 juin 2018
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Quand les étudiants planchent sur de nouvelles formes de solidarité
© Pigier / HI
Solidarité

Quand les étudiants planchent sur de nouvelles formes de solidarité

Une centaine d’étudiants de bachelor en management d’entreprise du réseau Pigier France ont participé au Challenge Handicap International. Leur défi : imaginer un événement original de collecte de fonds au profit de l’ONG.

Handicap International ferme son programme au Burundi
© Dieter Telemans / HI
Solidarité

Handicap International ferme son programme au Burundi

Présente au Burundi depuis 1992, Handicap International se voit contrainte de mettre fin à ses activités dans le pays. L'association ne s’estime plus en mesure de mener ses projets en raison des décisions du gouvernement burundais vis-à-vis des ONG internationales, notamment l’obligation du fichage ethnique de ses employés.

FIFH 2019 : et le gagnant est...
© FIFH / HI
Solidarité

FIFH 2019 : et le gagnant est...

La troisième édition du Festival international du film sur le handicap (FIFH) s’est déroulée du 1er au 6 février dernier à Lyon. Découvrez le lauréat du prix Handicap International !