Go to main content
 
 

Ouragan Matthew : Handicap International a aidé les familles affectées à reconstruire leur maison

Urgence
Haïti

Le 4 octobre 2016, l’ouragan Matthew a frappé Haïti et a affecté plus de deux millions de personnes. Handicap International a notamment distribué plus de 900 kits d’urgence et des articles ménagers aux victimes de la catastrophe dans le département des Nippes. Grâce à ces kits, qui comprennent outils et bâches, ces familles ont pu réparer leur maison. Témoignages.

Jeanty Emile vit avec ses enfants dans la commune de l’Asile, dans les Nippes. Il a perdu sa maison suite au passage de l'ouragan Matthew en Haïti, le 4 octobre 2016, et a pu aménager un nouvel abri grâce aux kits offerts par Handicap International

Jeanty Emile vit avec ses enfants dans la commune de l’Asile, dans les Nippes. Il a perdu sa maison suite au passage de l'ouragan Matthew en Haïti, le 4 octobre 2016, et a pu aménager un nouvel abri grâce aux kits offerts par Handicap International | © Handicap International

Ulysse et ses enfants, bénéficiaires de Handicap International en Haïti après le passage de l'ouragan Matthew © Handicap InternationalUlysse, de la commune de Petite Rivière : « Je m’en rappelle comme si c’était hier. Un vrai cauchemar. J’étais à la maison avec mon mari et mes trois enfants. Les vents étaient terribles, ils secouaient notre maison et ont arraché notre toit. La pluie n’arrêtait pas de tomber. Notre maison n’a pas résisté, on s’est retrouvés dehors, dans le noir le plus total. On a passé toute la nuit sous les rafales de vent et les averses. Autour de nous, les arbres tombaient et les toits s’envolaient. Le lendemain, on a couru chez un des voisins dont la maison avait résisté. Nous y sommes restés deux semaines et chaque jour nous sommes retournés à l’emplacement de notre ancienne maison pour y construire un abri provisoire. En décembre, nous avons reçu des kits de Handicap International, qui contenaient notamment des outils. Nous avons enfin pu reconstruire notre petite maison. Nous sommes vraiment contents d’avoir pu compter sur ce soutien. »

Mertilia, bénéficiaire de Handicap International en Haïti après le passage de l'ouragan Matthew © Handicap International« Je vis chez ma fille, Lucienne, son mari et leurs enfants. Quand l’ouragan Matthew a frappé notre village, le toit de notre maison s’est envolé. Nous nous sommes réfugiés dans un petit dépôt qui résistait aux vents violents. Après l’ouragan, nous avons construit un abri provisoire avec des bois. Mais le toit n’était pas étanche, et nous étions constamment sous l’eau.  En décembre, nous avons reçu de Handicap International des kits d’urgence, comprenant des outils et des bâches. Nous avons pu nous construire une petite maison, plus solide, et rester au sec durant les fortes pluies. Un vrai soulagement. »

Mertilia, commune de Anse à Veau

Jeanty Emile, de la commune de l’Asile : « Je vis seul avec mes deux enfants. Durant l’ouragan Matthew, ma maison a été détruite et nous nous sommes réfugiés chez un voisin, dont la maison était aussi endommagée. Grâce aux outils et aux bâches que j’ai reçus de Handicap International, j’ai pu aménager un nouvel espace de vie où nous nous sommes installés, mes enfants et moi ».


> Voir les archives sur l'action de Handicap International après le passage de l'ouragan Matthew en Haïti

Publié le : 16 février 2017
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

HI aide plus de 85 000 réfugiés rohingyas au Bangladesh
© Abir Abdullah / HI
Réadaptation Urgence

HI aide plus de 85 000 réfugiés rohingyas au Bangladesh

Deux ans après l’arrivée massive des réfugiés rohingyas au Bangladesh, Handicap International mène toujours des activités d’urgence dans le pays, tant les besoins restent énormes. Point de situation en chiffres.

L'aide humanitaire : une histoire de compassion
© Gilles Lordet / HI
Réadaptation Urgence

L'aide humanitaire : une histoire de compassion

Tichaona Mashodo dirige l'équipe mobile de Handicap International au Soudan du Sud. Il revient sur ses dix années d'engagement humanitaire.

Mossoul Ouest, ville fantôme
© Fanny Mraz / HI
Secourir les déplacés/réfugiés Urgence

Mossoul Ouest, ville fantôme

Entre octobre 2016 et juillet 2017, Mossoul a été le théâtre de violents combats. L’utilisation intensive d’armes explosives – bombardements, pose de mines artisanales, etc. – a anéanti principalement la partie Ouest de la ville. Plus de 500 000 personnes sont toujours déplacées dans des camps de la province de la Ninive.