Goto main content
 
 

Ouragan Iota : inquiétude sur le sort des plus fragiles dans les pays touchés

Urgence
Nicaragua

L'ouragan de catégorie 4 Iota a touché dans la nuit du 17 novembre les côtes du Nicaragua et le Nord du Honduras, faisant craindre des conséquences désastreuses pour les populations. Handicap International est particulièrement préoccupée par la menace qui pèse sur les plus fragiles.

L'ouragan Iota au-dessus de l'Amérique centrale le 17 novembre

L'ouragan Iota au-dessus de l'Amérique centrale le 17 novembre | © Cyclocane

L’ouragan Iota a touché le Nicaragua dans la nuit du 16 au 17 novembre, dans une région déjà frappée par un autre cyclone il y a juste deux semaines. L’ouragan avait atteint la catégorie 5 le 16 novembre, avant d’être rétrogradé en catégorie 4, puis en catégorie 2 en fin de nuit, mais il pourrait faire des dégâts très importants avec des vents pouvant atteindre plus de 250 km/h. 

Les autorités du Nicaragua, du Honduras et du Guatemala ont fait évacuer des dizaines de milliers de personnes afin de les mettre à l’abri dans des centres d’accueil, des bâtiments en dur qui devraient les préserver. Il y a deux semaines, un précédent ouragan avait déjà détruit des centaines de milliers d’habitations, affectant près de 2,5 millions de personnes. L’arrivée d’un nouvel ouragan pourrait considérablement aggraver la situation, notamment parce que les pluies torrentielles vont toucher des régions déjà frappées par des inondations. 

Sans logement ni moyens de subsistance

Handicap International s’inquiète de la situation des personnes les plus fragiles, dont les personnes handicapées, qui sont particulièrement exposées dans ce genre de catastrophes et qui ont besoin d’assistance pour accéder à l’aide humanitaire et aux services de base.

« Les populations vivant en Amérique centrale, notamment au Nicaragua, risquent d’être fortement touchées par l’ouragan Iota, le plus puissant de l’année. Il est probable que de nombreuses familles se retrouvent sans logement, perdent leurs moyens de subsistance (productions agricoles, etc.) et aient un accès compliqué à l’eau potable. »

Dominique Delvigne, directeur géographique à Handicap International

Les équipes de Handicap International ne sont pas présentes dans les pays touchés par l’ouragan Iota, mais elles se tiennent prêtes à évaluer les conséquences de cette nouvelle catastrophe naturelle, pour déterminer quelles actions pourraient être conduites pour venir en aide aux personnes les plus vulnérables.

Publié le : 17 novembre 2020
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Haïti, un mois après le séisme
© R. Crews / HI
Urgence

Haïti, un mois après le séisme

Un mois après un tremblement de terre qui a dévasté le Sud-ouest d'Haïti, les besoins humanitaires restent immenses. La catastrophe a fait plus de 2 000 morts et précipité 650 000 personnes dans le besoin.

Haïti : plus de 16 tonnes de matériel acheminées par avion
© HI
Urgence

Haïti : plus de 16 tonnes de matériel acheminées par avion

Après le séisme du 14 août en Haïti, Handicap International a prélevé plus de 16 tonnes de matériel sur ses stocks d’urgence établis à Dubaï. Elles sont acheminées vers Port-au-Prince.

Haïti : la protection des personnes vulnérables dans la réponse humanitaire, une priorité
© R. Crews / HI
Protéger les populations vulnérables Urgence

Haïti : la protection des personnes vulnérables dans la réponse humanitaire, une priorité

Handicap International est déterminée à mettre la protection au premier plan des projets en faveur des personnes vulnérables, particulièrement exposées après le séisme du 14 août en Haïti.

*

(format: nom@fournisseur.com)

Je m'inscris