Go to main content
 
 

Oriane a dompté les 1 665 marches de la Tour Eiffel

France

Oriane Riccitiello, mob’actrice de Handicap International, a réussi son pari : gravir les 1 665 marches de la Tour Eiffel en courant au profit de l’association. À l’arrivée, un temps canon et une grande fierté d’être allée jusqu’au bout. Retour sur cette prouesse sportive et solidaire.

Oriane a réussi son pari avec les honneurs, au profit de l'action de Handicap International

Oriane a réussi son pari avec les honneurs, au profit de l'action de Handicap International | © D.R.

Oriane avant sa course au profit de Handicap International : la Verticale de la Tour Eiffel © D.R.Ce jeudi 17 mars, un vent glacial souffle sur le Champs de mars. Ils sont pourtant 100 coureurs au pied du pilier sud de la Dame de fer pour le départ de la fameuse course ascensionnelle, la Verticale de la Tour Eiffel.

Parmi eux, Oriane, 22 ans, court au profit de Handicap International. La jeune étudiante en école d’ingénieur, sélectionnée d’office après avoir gagné la course Vertigo à Lyon en octobre dernier, décide pour la première fois de concilier défi sportif et bonne action. Pendant un mois, une cagnotte est ouverte sur le Web. Près de 4 000 euros sont ainsi récoltés et reversés à Handicap International. Oriane représente ces nouveaux citoyens engagés : les mob’acteurs, qui agissent de façon occasionnelle au service d’une cause. Oriane, elle, va devoir gravir le plus vite possible les 1 665 marches de l’un des monuments les plus visités au monde.

La jeune femme ne faisant pas les choses à moitié, elle se lance dans une sérieuse préparation physique avant la course. En plus de ses trois à quatre entraînements hebdomadaires d’athlétisme, Oriane s’entraîne à gravir des marches avec Julien Rancon, qui a déjà participé à la course l’année dernière. Julien est alors son parrain et ensemble, ils vont mettre en place sa stratégie de course. Pendant près de deux mois, Oriane se soumet à une préparation rigoureuse. 

« Les donateurs m’ont boostée »

Il est 20h57 ce jeudi 17 mars, quand Oriane passe la ligne de départ en bas de la Tour Eiffel. « Avec Julien, on avait décidé qu’il fallait que je gravisse les marches deux par deux en courant, sauf que dès la moitié du premier palier je me suis rendue compte que je ne tiendrais pas la cadence. Du coup, je les ai gravies deux par deux, mais en marchant car finalement j’allais à la même vitesse. J’étais contente parce que deux ou trois fois j’ai dépassé des concurrentes qui étaient parties avant moi ! », ajoute fièrement Oriane. 

Arrivée au sommet en 11 minutes et 4 secondes (un temps excellent), la jeune femme peut être satisfaite de sa performance. Elle avait tout de même vingt concurrentes directes, dont dix couraient dans la catégorie élite.

« Franchement, je ne m’y attendais pas du tout ! Je visais plutôt un temps autour des treize minutes, donc là je suis très contente. Et à cinq secondes près, j’étais sur le podium ! Le plus important c’était d’être régulière, il ne fallait surtout pas partir trop vite. Je courais sur les parties plates et après je marchais. En fait le plus dur dans cette course, c’était de gérer mon effort sur toute la durée. »

Oriane a réalisé un très bon temps, en finissant quatrième féminine première française © D.R.

Si les premier et deuxième étages n’ont pas été « trop difficiles » pour l’athlète, elle confie que c’est en pensant à 

tous ses donateurs qu’elle a trouvé la force de gravir les dernières marches et d’arriver au troisième palier. « Je pensais à tous ceux qui m’ont soutenue, qui ont donné, et ça m’a boostée pour finir la course. Je devais tenir ! » 

C’était la première fois qu’Oriane « visitait » la Tour Eiffel, une ascension dont elle se souviendra longtemps. « En courant sur les coursives, j’avais une vue magnifique sur tout Paris ! C’était trop beau de là-haut ! » Une chose est sûre, cette première course a donné envie à Oriane de continuer sur sa lancée. Et bonne nouvelle, grâce à son très bon résultat, elle est déjà sélectionnée pour l’année prochaine…

Si vous n’avez pas eu le temps de soutenir Oriane avant la course, vous pouvez toujours faire un don en ligne sur sa page sécurisée Alvarum pour la féliciter et contribuer à son élan de générosité en faveur des personnes handicapées dans le monde : www.alvarum.com/orianeascensionducoeur

Publié le : 26 mai 2016
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Sac à Sapin 2019, approuvé par SamSam !
© HI
Solidarité

Sac à Sapin 2019, approuvé par SamSam !

Pour sa 26e édition, le Sac à Sapin de Handicap International revient avec un nouvel ambassadeur de choix, le super-héros SamSam, grâce à un partenariat entre l’association et le film d’animation qui sort en 2020. Et toujours 1,50 euro par sac vendu reversé à HI.

« Placer la personne au cœur des actions de réadaptation »
© HI
Réadaptation

« Placer la personne au cœur des actions de réadaptation »

Isabelle Urseau est Directrice de la réadaptation à Handicap International. Elle explique en quoi cette discipline est l’un des piliers de l’association et comment elle est amenée à évoluer. Entretien.

Handicap International inaugure le Monument au civil inconnu
© HI
Mines et autres armes Protéger les populations vulnérables

Handicap International inaugure le Monument au civil inconnu

Handicap International a inauguré le 26 septembre à Paris le "Monument au civil inconnu" deux jours avant la Pyramide de chaussures, en hommage aux victimes civiles des conflits contemporains et pour dénoncer une pratique intolérable : les bombardements en zones peuplées.