Go to main content

N’oublions pas les Népalais

Secourir les victimes
Népal

Après les violents séismes du 25 avril et du 12 mai, Handicap International poursuit son action auprès des sinistrés. Deux défis majeurs pour nos équipes : accompagner les blessés après leur sortie de l’hôpital et acheminer l’aide jusqu’aux populations isolées.

Sudan, kinésithérapeute pour Handicap International, auprès d’un patient souffrant d'une fracture de la jambe au National Trauma Centre du Bir Hospital.

© Phil Sheppard / Handicap International

Près d’un mois après la catastrophe, le nombre de blessés, suite au tremblement de terre du 25 avril au Népal et à ses différentes répliques, se stabilise autour de 17 000. Handicap International mobilise à ce jour sur place 17 expatriés et 85 Népalais. Nos équipes de kinésithérapeutes sont toujours en action dans les hôpitaux de Katmandou et de Bidur/Trisuli. 

La distribution des 1 500 kits de première nécessité se poursuit. 750 l’ont déjà été dans le district de Nuwakot. La mousson n’a toujours pas commencé et nos équipes en profitent pour distribuer un maximum de kits avant les premières pluies ; notamment des tentes de haute qualité, capable de maintenir un minimum de confort pour les familles même en période d’intempérie. Ces distributions se concentrent désormais sur le district de Rassuwa, qui deviendra très difficile d’accès lorsque la mousson aura commencé.

Depuis le 12 mai, date du second séisme, Handicap International assure en partenariat avec le PAM (Programme alimentaire mondial) la gestion de l’un des deux centres de stockage de l’aide humanitaire à côté de Katmandou. Un espace de stockage a également été mis en place à Bidur et un autre déployé à Dhunche. Des stocks mobiles – tentes d’entreposage de marchandises – et un système d’acheminement de l’aide vers les communautés devraient être mis en place dans les prochaines semaines.

Un point relais « handicap et vulnérabilité » fixe a été installé à côté de l’hôpital Bir à Katmandou. Il permet de suivre les personnes déchargées en assurant la couverture de leurs besoins de base et en réadaptation. Quatre équipes mobiles travaillent déjà dans la vallée de Katmandou et une équipe supplémentaire a été déployée à Dhulikhel (districts de Kavre/Palenche). D’autres points fixes vont être mis en place dans les prochains jours. Parallèlement, une hotline a été créée pour permettre aux personnes requérant les services de Handicap International d’entrer rapidement en contact avec l’association.

Comment souvent dans ce genre de catastrophes, les populations sont mises à rude épreuve. C’est pourquoi Handicap International va mettre en place un soutien psychologique en faveur des blessés mais aussi des personnes exposées à d’importants risques de traumatismes ou de stress.

Publié le 20 mai 2015.

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations donateurs
04 78 69 67 00

Relations presse

Nathalie BLIN
04 26 68 75 39 / 06 98 65 63 94
nblin@handicap-international.fr

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Les pires inondations au Népal en 15 ans : Handicap International en état d’alerte
© Handicap International
Urgence

Les pires inondations au Népal en 15 ans : Handicap International en état d’alerte

Inondations et glissements de terrain ont frappé le Népal au cours des cinq derniers jours. Les premiers bilans font état de 123 morts et d’au moins 35 disparus. Le Sud du pays est le plus touché. Des milliers de maisons ont été inondées dans la province de Terai ; 80 % des terres arables ont été détruites. 600 000 personnes sont touchées par les pires inondations depuis 15 ans au Népal. Les équipes locales de Handicap International évaluent les besoins et le type d’aide qu’elles pourraient apporter.

Deux ans après, nos équipes toujours présentes pour les victimes du séisme
© Tim Dirven / Handicap International
Droit Insertion Prévention Réadaptation

Deux ans après, nos équipes toujours présentes pour les victimes du séisme

Active au Népal depuis dix-sept ans, Handicap International est intervenue dès les premières heures qui ont suivi le séisme du 25 avril 2015. Deux ans après la catastrophe, l’association qui a aidé des milliers de victimes intervient toujours dans le pays.

Nirmala et Khendo, amies pour la vie
© Lucas Veuve / Handicap International
Insertion Réadaptation

Nirmala et Khendo, amies pour la vie

Victimes du séisme qui a frappé le Népal le 25 avril 2015, Nirmala et Khendo ont dû être amputées. Avec le soutien de Handicap International, les deux fillettes ont suivi des séances de réadaptation et ont reçu une prothèse. Deux ans plus tard, toujours inséparables, elles remarchent et vont à l’école. Chaque mois, elles se rendent au centre de réadaptation.