Go to main content

Mossoul : 150 civils tués dans un bombardement de la coalition

Urgence
Irak

Handicap International dénonce le lourd tribut payé par les civils dans les combats à Mossoul en Irak depuis le début de l’offensive militaire contre le groupe État islamique en octobre 2016. Plus de 150 civils ont été tués dans un bombardement de la coalition internationale qui a frappé le quartier d’Al-Djadida le 17 mars dernier.

Infographie de Handicap International montrant les conséquences de l'utilisation des armes explosives en zones peuplées

© Handicap International

Anne Héry, Directrice du plaidoyer et des relations institutionnelles à Handicap International :

Portrait d'Anne Héry de Handicap International © Handicap International« Nous dénonçons le lourd tribut payé par les civils dans les combats à Mossoul depuis le début de l’offensive militaire contre le groupe État islamique en octobre dernier. Nous exhortons les belligérants à protéger les populations civiles comme l'exige le Droit international humanitaire. Des dizaines de milliers de civils restent encore bloqués dans la ville pris au piège des combats. Au niveau international, les États doivent s’engager de toute urgence pour reconnaître le problème posé par l’utilisation des armes explosives en zones peuplées et y mettre fin. »

Handicap International a lancé le 15 mars 2017 une campagne internationale pour dire « stop aux bombardements des civils ». L’association se donne pour objectif de réunir 1 million de signatures et de les remettre aux décideurs politiques en septembre 2018. Handicap International œuvre au sein de la coalition INEW (International Network on Explosive Weapons) qui incite les États à prendre position contre l’utilisation des armes explosives en zones peuplées.


> Lire aussi "Mossoul : 350 000 déplacés, Handicap International répond à une crise majeure"

Publié le : 29 mars 2017
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Indonésie : des séances de réadaptation pour près de 800 blessés
© HI
Réadaptation Urgence

Indonésie : des séances de réadaptation pour près de 800 blessés

Quatre mois après le séisme et le tsunami qui ont touché l’Indonésie, Handicap International continue de soutenir les victimes de la catastrophe.

Nora, victime d’un bombardement
© HI
Réadaptation Urgence

Nora, victime d’un bombardement

Nora, 30 ans, a été grièvement blessée par un missile tombé devant l’entrée de l'hôpital Al-Thawra à Hodeidah au Yémen, alors qu’elle arrivait en bus avec des amies. Elle a dû être amputée d'une jambe.

"La mine m’a projetée en l’air et m’a arraché la jambe"
© Ayman / HI
Réadaptation Urgence

"La mine m’a projetée en l’air et m’a arraché la jambe"

Raja, 13 ans, a eu la jambe arrachée par une mine alors qu’elle gardait des moutons. Accompagnée par Handicap International dans sa rééducation, cette rencontre a suscité chez elle une nouvelle vocation…