Goto main content
 
 

Lutter contre les violences faites aux femmes handicapées

Protéger les populations vulnérables
International

À l’occasion de la 71e session du Comité pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes, du 22 octobre au 9 novembre à Genève, Handicap International rappelle que dans le monde, les femmes handicapées sont près de dix fois plus exposées aux violences sexuelles.

Jeune fille au Kenya

© HI

Les femmes handicapées dix fois plus exposées aux violences

Handicap International assiste à la 71e session du Comité pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes, organisée par les Nations Unies du 22 octobre au 9 novembre à Genève. Une problématique essentielle pour l'association qui rappelle que dans le monde, plus d’une femme sur trois subit des violences. Et les femmes handicapées, particulièrement vulnérables, sont près de dix fois plus exposées aux violences sexuelles.

25 ans d'action

Depuis 25 ans, Handicap International mène des projets de lutte contre les violences dans une dizaine de pays, notamment en sensibilisant les femmes à leurs droits et en renforçant leur autonomie. Au Rwanda, HI apporte un soutien psychologique aux victimes de violences physiques et sexuelles, notamment les femmes, et met en place des groupes de paroles. Au Rwanda, au Burundi et au Kenya, l'association lutte également contre les violences sexuelles envers les enfants, dont les enfants handicapés, jusqu'à quatre fois plus exposés aux risques de violence.

Bonnes pratiques

HI a lancé le projet Making it Work Genre et Handicap, faisant la promotion des bonnes pratiques pour l’élimination des violences faites aux femmes et aux filles handicapées. L’association vise également à ce que la voix des femmes soient entendue et à ce que les risques qu’elles courent – violence, abus, exploitation – soient pris en compte dans les projets menés par des organisations (humanitaires, liées à la défense des droits de l’Homme, féministes, actives dans la lutte contre les violences basées sur le genre).

Handicap International a notamment publié un rapport en juin 2018 qui présente 9 bonnes pratiques portées par des organisations de femmes dans 6 pays africains.

Publié le : 22 octobre 2018
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

COP26 : Handicap International présente à la conférence sur le climat
© DR
Inclusion Prévention Urgence

COP26 : Handicap International présente à la conférence sur le climat

L’association participe pour la première fois à la Conférence internationale sur les changements climatiques, du 31 octobre au 12 novembre prochain à Glasgow en Écosse. L’opportunité d’appeler les États à inclure les personnes handicapées dans la réduction des risques de catastrophe et le protocole d'action climatique.

Réduction des risques de catastrophe : un besoin humanitaire croissant
© B. Almeras / HI
Limiter l’impact des catastrophes naturelles sur la population Urgence

Réduction des risques de catastrophe : un besoin humanitaire croissant

La fréquence et l'intensité des catastrophes naturelles ne cessent d'augmenter. Les populations vulnérables et les pays à faible revenu en subissent les plus grandes conséquences. Explications à l'occasion de la Journée internationale pour la réduction des risques de catastrophe, le 13 octobre.

"Notre objectif est de minimiser l'impact des catastrophes"
© HI / photo d'archive
Limiter l’impact des catastrophes naturelles sur la population Urgence

"Notre objectif est de minimiser l'impact des catastrophes"

Alors que le nombre de catastrophes naturelles ne cesse d'augmenter, Jennifer M'Vouama, chargée de plaidoyer pour la réduction des risques de catastrophes à Handicap International, explique l'importance de l'inclusion dans la réponse des ONG.

*

(format: nom@fournisseur.com)

Je m'inscris