Accès direct au contenu
 
 

Lutter contre les violences faites aux femmes handicapées

Protéger les populations vulnérables
International

À l’occasion de la 71e session du Comité pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes, du 22 octobre au 9 novembre à Genève, Handicap International rappelle que dans le monde, les femmes handicapées sont près de dix fois plus exposées aux violences sexuelles.

Jeune fille au Kenya

© HI

Les femmes handicapées dix fois plus exposées aux violences

Handicap International assiste à la 71e session du Comité pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes, organisée par les Nations Unies du 22 octobre au 9 novembre à Genève. Une problématique essentielle pour l'association qui rappelle que dans le monde, plus d’une femme sur trois subit des violences. Et les femmes handicapées, particulièrement vulnérables, sont près de dix fois plus exposées aux violences sexuelles.

25 ans d'action

Depuis 25 ans, Handicap International mène des projets de lutte contre les violences dans une dizaine de pays, notamment en sensibilisant les femmes à leurs droits et en renforçant leur autonomie. Au Rwanda, HI apporte un soutien psychologique aux victimes de violences physiques et sexuelles, notamment les femmes, et met en place des groupes de paroles. Au Rwanda, au Burundi et au Kenya, l'association lutte également contre les violences sexuelles envers les enfants, dont les enfants handicapés, jusqu'à quatre fois plus exposés aux risques de violence.

Bonnes pratiques

HI a lancé le projet Making it Work Genre et Handicap, faisant la promotion des bonnes pratiques pour l’élimination des violences faites aux femmes et aux filles handicapées. L’association vise également à ce que la voix des femmes soient entendue et à ce que les risques qu’elles courent – violence, abus, exploitation – soient pris en compte dans les projets menés par des organisations (humanitaires, liées à la défense des droits de l’Homme, féministes, actives dans la lutte contre les violences basées sur le genre).

Handicap International a notamment publié un rapport en juin 2018 qui présente 9 bonnes pratiques portées par des organisations de femmes dans 6 pays africains.

Publié le : 22 octobre 2018
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Covid-19 : sur le terrain, nos kinés en première ligne
© B. Blondel / HI
Réadaptation Santé Urgence

Covid-19 : sur le terrain, nos kinés en première ligne

Face à la pandémie de Covid-19, Handicap International mobilise ses équipes et adapte ses actions pour protéger les plus fragiles. Les kinésithérapeutes de l'association sensibilisent notamment les populations locales aux gestes d’hygiène à respecter. Témoignage de Pauline Falipou, experte en réadaptation d’urgence à HI.

Covid-19 : pour faire face à la pandémie, Handicap International adapte ses activités
© B. Blondel / HI
Insertion Prévention Réadaptation Santé Urgence

Covid-19 : pour faire face à la pandémie, Handicap International adapte ses activités

Alors que la pandémie de coronavirus s’étend aux pays déjà affectés par la pauvreté, les conflits ou les catastrophes naturelles, Handicap International adapte son dispositif à cette crise sanitaire mondiale.

Covid-19 : l'expérience de HI pour aider à protéger les plus vulnérables
© D. Pichard / HI
Santé Urgence

Covid-19 : l'expérience de HI pour aider à protéger les plus vulnérables

Handicap International évalue ses moyens d’action et souhaite mettre à profit son expertise des situations d’urgence et son expérience des crises épidémiques passées. Objectif : comme en France, il est essentiel de protéger les plus vulnérables tels que les personnes handicapées ou âgées.