Accès direct au contenu
 
 

Lutter contre les violences faites aux femmes handicapées

Protéger les populations vulnérables
International

À l’occasion de la 71e session du Comité pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes, du 22 octobre au 9 novembre à Genève, Handicap International rappelle que dans le monde, les femmes handicapées sont près de dix fois plus exposées aux violences sexuelles.

Jeune fille au Kenya

© HI

Les femmes handicapées dix fois plus exposées aux violences

Handicap International assiste à la 71e session du Comité pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes, organisée par les Nations Unies du 22 octobre au 9 novembre à Genève. Une problématique essentielle pour l'association qui rappelle que dans le monde, plus d’une femme sur trois subit des violences. Et les femmes handicapées, particulièrement vulnérables, sont près de dix fois plus exposées aux violences sexuelles.

25 ans d'action

Depuis 25 ans, Handicap International mène des projets de lutte contre les violences dans une dizaine de pays, notamment en sensibilisant les femmes à leurs droits et en renforçant leur autonomie. Au Rwanda, HI apporte un soutien psychologique aux victimes de violences physiques et sexuelles, notamment les femmes, et met en place des groupes de paroles. Au Rwanda, au Burundi et au Kenya, l'association lutte également contre les violences sexuelles envers les enfants, dont les enfants handicapés, jusqu'à quatre fois plus exposés aux risques de violence.

Bonnes pratiques

HI a lancé le projet Making it Work Genre et Handicap, faisant la promotion des bonnes pratiques pour l’élimination des violences faites aux femmes et aux filles handicapées. L’association vise également à ce que la voix des femmes soient entendue et à ce que les risques qu’elles courent – violence, abus, exploitation – soient pris en compte dans les projets menés par des organisations (humanitaires, liées à la défense des droits de l’Homme, féministes, actives dans la lutte contre les violences basées sur le genre).

Handicap International a notamment publié un rapport en juin 2018 qui présente 9 bonnes pratiques portées par des organisations de femmes dans 6 pays africains.

Publié le : 22 octobre 2018
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Covid-19 : Handicap International invite les Français à « faire tomber les murs »
© HI / Strike
Solidarité

Covid-19 : Handicap International invite les Français à « faire tomber les murs »

Alors que la pandémie progresse dans les pays pauvres, Handicap International est plus que jamais mobilisée dans les pays où elle est présente pour soutenir les populations les plus vulnérables, renforcer les systèmes de santé et prévenir les risques de propagation du virus. À travers la campagne « Faisons tomber les murs » conçue par l'agence Strike, chacun est invité à s'engager « depuis son canapé ».

Covid-19 : la pandémie souligne l'urgence d'un accord contre les bombardements en zones peuplées Mines et autres armes Santé Urgence

Covid-19 : la pandémie souligne l'urgence d'un accord contre les bombardements en zones peuplées

Anne Héry, directrice du Plaidoyer à Handicap International, explique où nous en sommes du processus diplomatique pour mettre fin à l'utilisation des armes explosives en zones peuplées. Elle montre également qu'en détruisant des infrastructures essentielles pour les civils, les bombardements rendent les pays en guerre incapables de répondre à la pandémie de coronavirus.

59 ONG réagissent au cessez-le-feu temporaire au Yémen Protéger les populations vulnérables Urgence

59 ONG réagissent au cessez-le-feu temporaire au Yémen

59 organisations non gouvernementales, dont Handicap International, ont diffusé une déclaration conjointe sur l'annonce d'un cessez-le-feu temporaire au Yémen.