Go to main content

Lubna compte bien remarcher un jour

Appareiller et rééduquer Déminer les terres Secourir les victimes
Jordanie Syrie

Étudiante en littérature anglaise, Lubna a vu sa vie basculer le jour où un sniper a pris son bus pour cible en Syrie. Blessée et gravement handicapée, la jeune femme est désormais réfugiée en Jordanie avec sa famille. Elle croit à nouveau en l'avenir, avec l'aide de Handicap International.

Lubna

© Stuart Hughes / Handicap International

« J'ai cru que j'allais mourir. J'avais l'impression que la vie coulait de mon cœur. J'ai crié : je ne veux pas mourir, je veux vivre ! »

Ce jour où un sniper a visé un bus rempli de femmes à Deraa, seule Lubna et le chauffeur ont survécu. Blessée dans le dos, elle a dû être opérée d'urgence. Sa famille avait échappé récemment à une attaque de roquettes tuant trois de ses voisins, dont une fillette de 6 ans. Terrifiée à l'idée de continuer à vivre dans la peur, la famille a décidé de se réfugier en Jordanie. C'est sur une civière que Lubna a ainsi passé la frontière, illégalement.

« En Jordanie, je pouvais trouver de meilleurs soins. Ce n'était plus possible en Syrie. Il ne restait plus beaucoup de médecins à Deraa, beaucoup ont été tués. »

L'équipe de Handicap International a donné à Lubna un matelas spécial et un cadre de marche. Grâce à des soins de kinésithérapie, elle a retrouvé un peu de mobilité. Malgré la douleur, elle est déterminée à vivre à nouveau debout et garde confiance en l'avenir :

« Mon plus grand espoir est de remarcher, revenir en Syrie et terminer mes études. »

Publié le 7 mars 2014.

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations donateurs
04 78 69 67 00

Relations presse

Nathalie BLIN
04 26 68 75 39 / 06 98 65 63 94
nblin@handicap-international.fr

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Promouvoir l'inclusion pour une société ouverte à tous
© Elisa Fourt / HI
Insertion

Promouvoir l'inclusion pour une société ouverte à tous

Handicap International travaille depuis 2016 en étroite collaboration avec les organisations de solidarité locales et internationales en Jordanie. Objectif : que les initiatives et services mis en place au sein des camps de réfugiés et des communautés soient inclusifs et accessibles aux personnes handicapées. Ces dernières sont déjà nombreuses à en avoir bénéficié.

Le quotidien de Mariam, kinésithérapeute au chevet des réfugiés syriens
© Elisa Fourt / HI
Réadaptation

Le quotidien de Mariam, kinésithérapeute au chevet des réfugiés syriens

La guerre qui déchire la Syrie depuis bientôt sept ans a provoqué des mouvements de population sans précédent. On compte plus de 5 millions de réfugiés syriens dans les pays limitrophes, dont plus d’un million rien qu'au Liban. Mariam travaille comme kinésithérapeute pour Handicap International dans le pays depuis le lancement de la réponse d’urgence de l’association. Elle raconte son quotidien au chevet des réfugiés, elle qui voit concrètement sur le terrain l'énorme différence que la réadaptation apporte dans la vie des personnes touchées par le conflit.

Syrie : l’OMS et HI alertent sur les besoins des blessés et des personnes handicapées
© Philippe de Poulpiquet / HI
Réadaptation Santé Urgence

Syrie : l’OMS et HI alertent sur les besoins des blessés et des personnes handicapées

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et Handicap International (HI) attirent l’attention sur les besoins des 3 millions de personnes en Syrie qui, selon les estimations, sont blessées ou en situation de handicap. Les deux organisations appellent la communauté internationale à intensifier ses efforts pour assurer la réadaptation et la réintégration de ces personnes au sein de la société.