Accès direct au contenu
 
 

Lubna compte bien remarcher un jour

Appareiller et rééduquer Déminer les terres Secourir les victimes
Jordanie Syrie

Étudiante en littérature anglaise, Lubna a vu sa vie basculer le jour où un sniper a pris son bus pour cible en Syrie. Blessée et gravement handicapée, la jeune femme est désormais réfugiée en Jordanie avec sa famille. Elle croit à nouveau en l'avenir, avec l'aide de Handicap International.

Lubna

© Stuart Hughes / Handicap International

« J'ai cru que j'allais mourir. J'avais l'impression que la vie coulait de mon cœur. J'ai crié : je ne veux pas mourir, je veux vivre ! »

Ce jour où un sniper a visé un bus rempli de femmes à Deraa, seule Lubna et le chauffeur ont survécu. Blessée dans le dos, elle a dû être opérée d'urgence. Sa famille avait échappé récemment à une attaque de roquettes tuant trois de ses voisins, dont une fillette de 6 ans. Terrifiée à l'idée de continuer à vivre dans la peur, la famille a décidé de se réfugier en Jordanie. C'est sur une civière que Lubna a ainsi passé la frontière, illégalement.

« En Jordanie, je pouvais trouver de meilleurs soins. Ce n'était plus possible en Syrie. Il ne restait plus beaucoup de médecins à Deraa, beaucoup ont été tués. »

L'équipe de Handicap International a donné à Lubna un matelas spécial et un cadre de marche. Grâce à des soins de kinésithérapie, elle a retrouvé un peu de mobilité. Malgré la douleur, elle est déterminée à vivre à nouveau debout et garde confiance en l'avenir :

« Mon plus grand espoir est de remarcher, revenir en Syrie et terminer mes études. »
Publié le : 7 mars 2014
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Syrie : neuf ans de violences, le chaos humanitaire
© Bahia Z. / HI
Mines et autres armes Secourir les déplacés/réfugiés Urgence

Syrie : neuf ans de violences, le chaos humanitaire

Alors que près d'un million de personnes – principalement des femmes et des enfants – ont fui les combats et les bombardements à Idlib en Syrie, Handicap International appelle les États à s'engager pleinement dans le processus diplomatique international visant à mieux protéger les civils contre l'utilisation des armes explosives en zones peuplées. La situation actuelle constitue l’une des pires crises humanitaires depuis le début du conflit en 2011.

Réfugié syrien, Osama vit en fauteuil roulant depuis huit ans
© HI
Insertion Réadaptation

Réfugié syrien, Osama vit en fauteuil roulant depuis huit ans

Osama, 25 ans, vivait avec sa famille dans une charmante bourgade du Sud de la Syrie jusqu’à ce que son quartier soit bombardé en 2012. Son frère cadet âgé de 13 ans a été tué et sa famille a dû fuir. Un fragment de missile s’est logé dans l’une de ses vertèbres thoraciques, le paralysant à partir de la taille.

Après avoir fui la Syrie, Amer est victime d’un accident de voiture
© HI
Réadaptation

Après avoir fui la Syrie, Amer est victime d’un accident de voiture

Amer, un ouvrier de 38 ans, vit avec sa femme, leur enfant et ses parents dans le camp de Baqaa, en Jordanie. Après avoir fui la Syrie, il a trouvé un travail dans la maintenance et a commencé à reconstruire sa vie. Mais en 2019, un terrible accident lui fracture les deux jambes.