Go to main content
 
 

Les sous-munitions, ces armes odieuses à large dispersion

Lutter contre les mines, les BASM et restes explosifs de guerre
Syrie

Découvrez les effets dévastateurs des bombes à sous-munitions à travers une image animée et une vidéo de bombardements à Alep, en Syrie.

En Syrie, la ville de Kobané a été presque entièrement détruite par les bombardements. De nombreux restes explosifs de guerre, dont des sous-munitions, jonchent encore le sol et représentent un grave danger pour les populations civiles quand elles reviendront.

© P. Houliat / Handicap International

Quels sont les impacts des bombes à sous-munitions ? Dévastateurs ! Dans les premières secondes d'une vidéo de Channel 4 récemment tournée à Alep, en Syrie, l'on peut voir les profonds dommages sur les personnes et les infrastructures civiles de ces armes. Les bombes à sous-munitions sont larguées par avion ou tirées depuis le sol ou la mer. Elles libèrent à mi-parcours des dizaines ou des centaines de bombelettes appelées "sous-munitions", qui peuvent couvrir une superficie de la taille de plusieurs terrains de football. Toute personne se trouvant dans la zone d’impact, militaire ou civil, sera très probable tuée ou grièvement blessée. Jusqu'à présent, 118 États ont adhéré au traité d'Oslo interdisant les armes à sous-munitions.

> Avec Handicap International, dites NON aux bombardements des civils !

Image animée GIF provenant d'une vidéo de Channel 4 tournée en février 2016 à Alep en Syrie, montrant un bombardement de sous-munitions dans une zone peuplée.

Voir la vidéo intégrale de Channel 4 (anglais non sous-titré) 
Avertissement : certaines images de la vidéo de Channel 4 sont susceptibles de heurter la sensibilité de certains publics, notamment les plus jeunes.

Fonctionnement des bombes à sous-munitions :

Infographie présentant le fonctionnement des bombes à sous-munitions © Fred Escoffier / NJmc pour Handicap International


> En savoir plus sur les mines antipersonnel et les autres armes

> Lire également :

Publié le : 25 février 2016
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Escalade de la violence dans le Nord-ouest de la Syrie
© HI
Urgence

Escalade de la violence dans le Nord-ouest de la Syrie

Des dizaines de civils ont été tués lors des bombardements dans la province d'Idlib, dans le Nord-ouest de la Syrie déchirée par la guerre, selon Najat Rochdi, principale conseillère humanitaire de l'envoyé spécial des Nations Unies pour la Syrie, et plusieurs autres observateurs. Handicap International réitère son appel à cesser immédiatement les bombardements des zones peuplées de civils.

Nord-est de la Syrie : Il est urgent d’assurer la protection des civils et des travailleurs humanitaires
© Google Maps
Protéger les populations vulnérables

Nord-est de la Syrie : Il est urgent d’assurer la protection des civils et des travailleurs humanitaires

Après presque une décennie de guerre civile, l'incursion turque dans le Nord-est de la Syrie relance le cycle de violence, d’angoisse et d'incertitude pour les habitants de cette région. Handicap International est extrêmement préoccupée par l’escalade militaire et la menace que celle-ci fait peser sur la population civile. L'association appelle toutes les parties au conflit à protéger les civils, en particulier dans les zones peuplées ciblées par les frappes aériennes et les tirs d’artillerie.

Handicap International dénonce le bombardement des zones peuplées d’Idlib
© HI
Mines et autres armes Urgence

Handicap International dénonce le bombardement des zones peuplées d’Idlib

Alors que les combats se sont intensifiés dans le Nord-ouest de la Syrie, en particulier sur la ville d’Idlib et le Sud de la province, Handicap International s’inquiète du sort des milliers de civils qui sont directement exposés aux bombardements.