Go to main content

Les plus vulnérables seront les premières victimes de l’hiver

Secourir les victimes
Jordanie Liban Syrie

Anne Garella, représentante régionale de la mission d’urgence de Handicap International au Moyen-Orient, s’inquiète car l’accès à l’aide humanitaire se réduit, notamment celui aux soins de santé.

Liban : enfants réfugiés syriens devant leur abris de fortune

© Layla Aerts / Handicap International

« Nous sommes inquiets car le Liban et la Jordanie limitent l’entrée de leurs territoires aux victimes de la guerre en Syrie. Plusieurs centres médicaux ont également été fermés en Jordanie, et des personnels médicaux syriens n’ont pas le droit d’y travailler. Pourtant, il est essentiel de permettre aux plus vulnérables, comme les personnes blessées ou souffrant de maladies chroniques, d’avoir accès aux soins afin d’éviter des handicaps permanents.

En outre, les conditions de vie de ces réfugiés dans les camps et les communautés les plus isolées restent très difficiles. Nombre d’entre eux se sont installés dans des immeubles inadaptés aux conditions climatiques hivernales. Les plus vulnérables seront les premières victimes de la chute des températures.

Sur le terrain, nos équipes poursuivent leurs efforts pour identifier en priorité les personnes les plus marginalisées et faire face à leurs besoins. Cela se traduit, notamment, par un soutien financier et une aide matérielle aux personnes nouvellement arrivées : ustensiles de cuisine et d’hygiène, matelas, couvertures, denrées alimentaires, etc. Mais aussi par une assistance aux personnes blessées, handicapées ou souffrant de maladies chroniques, en mettant en place des soins postopératoires, des sessions de rééducation et de soutien psychosocial. Toutefois, cet hiver, nous ne serons peut-être plus à même d’apporter une réponse adaptée en raison de la baisse des financements de la communauté internationale. »

Publié le : 20 novembre 2014
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Relations presse :
Nathalie BLIN

Tél. : 04 26 68 75 39
Mob. : 06 98 65 63 94
n.blin@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Nos actions en 2017 Eduquer au danger des mines et des restes explosifs de guerre Secourir les déplacés et/ou les réfugiés Secourir les victimes

Nos actions en 2017

Mossoul, une contamination sans précédent par les restes explosifs de guerre
© E. Fourt / HI
Lutter contre les mines, les BASM et restes explosifs de guerre Secourir les victimes

Mossoul, une contamination sans précédent par les restes explosifs de guerre

Un an après la libération de Mossoul, HI publie un mini-rapport sur la pollution phénoménale de Mossoul par les restes explosifs de guerre, consécutive à plusieurs mois de combats. Particulièrement en cause : les bombardements massifs et quasi quotidiens pendant l’offensive militaire entre octobre 2016 et juillet 2017.

Urgence humanitaire dans le Sud de la Syrie
© Elisa Fourt / HI
Secourir les déplacés/réfugiés Urgence

Urgence humanitaire dans le Sud de la Syrie

Le nombre de Syriens ayant fui le conflit dans le Sud de la Syrie a été multiplié par quatre ces derniers jours, passant d’environ 60 000 à 272 000 civils. D’après le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (BCAH), la plupart se dirigent vers le plateau du Golan qui borde Israël. Quelque 60 000 civils rejoignent la frontière sud avec la Jordanie.