Go to main content
 
 

Les personnes handicapées restent parmi les plus exclues au monde

Droit Insertion
International

Les personnes handicapées sont 1 milliard sur la planète, dont 80 % vivent dans la pauvreté, et 32 millions d’enfants handicapés sont privés d’école. Le 3 décembre, c’est leur Journée internationale : l’occasion de mettre en lumière la défense de leurs droits et de promouvoir leurs capacités dans un monde encore terriblement excluant.

Enfant handicapé équipé d'une prothèse au Népal - Handicap International 2018

Népal, avril 2018 | © Prasiit Sthapit / HI

10 fois moins de chances d’aller à l’école

Dans les pays à faible et moyen revenus, 32 millions d’enfants handicapés n’ont pas accès à l’éducation qui est pourtant un droit universel. Parce qu’elle donne la chance de s’élever et de grandir et qu’elle est un maillon essentiel de la socialisation, elle est un outil d’inclusion extrêmement positif et riche pour l’enfant handicapé et ses pairs. Elle permet de faire reculer les préjugés sur le handicap et valorise l’enfant qui peut être stigmatisé jusque dans sa propre famille.

Si une éducation de qualité, avec des enseignants bien formés et un solide soutien des pairs, était en place, entre 80 % et 90 % des enfants handicapés pourraient être inscrits dans des écoles ordinaires avec un soutien supplémentaire mineur.

80 % des adultes handicapés au chômage

Quand l’école ne joue pas son rôle, c’est toute la vie qui en est impactée. Comme l’éducation, l’accès à un emploi représente la possibilité de s’émanciper dans la dignité. Pourtant, 80 % des adultes handicapés dans le monde en âge de travailler sont aujourd’hui au chômage. Peu qualifiés, les 20 % qui parviennent à accéder à l’emploi occupent majoritairement des professions amenées à disparaître.

Défendre des droits universels

Adoptée en 2006 par les Nations Unies et pour laquelle Handicap International a joué un rôle majeur, la Convention relative aux droits des personnes handicapées a permis de véritablement faire avancer la prise en compte du handicap dans les politiques publiques de nombreux pays (92 États l’ont adoptée et ratifiée). Mais à l’épreuve du quotidien d’une personne handicapée, les obstacles demeurent encore trop nombreux.

Depuis plus de 35 ans, Handicap International milite pour qu’enfants et adultes, quel que soit leur handicap, aient accès à l’éducation, à la formation et à l’emploi. Par des dispositifs innovants, tels que les enseignants itinérants, les classes inclusives au sein de l’école ordinaire, le soutien à l’auto-emploi, etc. l’association a permis en 2017 à plus de 450 000 enfants et adultes d’être accompagnés vers l’école et l’emploi en Afrique, en Asie et en Amérique Latine.

L’école des Teacher Kids

Changer le regard sur les enfants handicapés et démontrer qu’ils ont beaucoup à nous apprendre : tel est l’objectif de la nouvelle campagne de sensibilisation "Teacher Kids" de Handicap International, soutenue par son ambassadeur le footballeur Neymar Jr.

>> Découvrir la campagne et la vidéo avec Neymar Jr, premier élève des Teacher Kids

Publié le : 3 décembre 2018
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Avant une catastrophe naturelle, HI aide les plus vulnérables à mieux se préparer
© CARE - photo d'archive
Insertion Limiter l’impact des catastrophes naturelles sur la population

Avant une catastrophe naturelle, HI aide les plus vulnérables à mieux se préparer

À l’occasion de la Journée internationale pour la réduction des risques de catastrophes, le 13 octobre, les experts de Handicap International expliquent la démarche d’inclusion de l'association dans des initiatives de renforcement de la résilience.

Bombardements de civils : les États reconnaissent enfin l'urgence d'agir
© HI
Mines et autres armes Protéger les populations vulnérables

Bombardements de civils : les États reconnaissent enfin l'urgence d'agir

133 États se sont réunis les 1er et 2 octobre lors de la Conférence de Vienne sur la protection des civils dans les guerres urbaines. Une majorité est prête à travailler sur une déclaration politique visant à mettre fin aux souffrances humaines causées par l'utilisation des armes explosives dans les zones peuplées. Les discussions qui se tiendront durant les prochains mois seront décisives.

Civils bombardés : à Vienne, les États doivent prendre leurs responsabilités
© A. Al Osta / HI
Mines et autres armes Protéger les populations vulnérables

Civils bombardés : à Vienne, les États doivent prendre leurs responsabilités

Plus de 90 États participent à la Conférence de Vienne qui a lieu les 1er et 2 octobre. Cette rencontre cruciale marque le début des discussions sur la déclaration politique internationale visant à mettre fin à l'utilisation des armes explosives dans les zones peuplées. Alma Taslidžan Al-Osta, responsable du plaidoyer à Handicap International, explique les derniers préparatifs.