Accès direct au contenu
 
 

Les démineurs désarment les terres des villages

Déminer les terres
Laos

Au Laos, des villageois sont toujours victimes depuis un demi-siècle de bombes à sous-munitions larguées par les États-Unis pendant la guerre du Vietnam. Des démineurs de Handicap International sont intervenus dans le village de Phone Marunee. Aujourd'hui, les anciennes parcelles contaminées par les restes explosifs de guerre sont devenues des jardins verdoyants. Témoignage d'Apeune, le chef de ce village.

© Nicolas Axelrod / Handicap International

« Avant, les bombes faisaient partie du quotidien. Leurs coques étaient même utilisées comme piliers pour soutenir les maisons, pour stocker le riz ou comme structures pour les bateaux. Aujourd'hui, la situation évolue. Je sais qu'elles ne feront plus jamais partie de nos vies et je n'ai plus peur quand mes enfants vont à la rizière ou jouent dans la forêt.

Nous avons exploité les nouvelles terres pour le bien de tous. Une dizaine de femmes formées à l'agriculture se relaient pour assurer leur entretien. Depuis l'année dernière, nos jardins permettent de nourrir tous les jours la moitié des habitants du village. Nous en sommes très fiers.

J'ai appris par d'autres chefs de villages que, dans la région, beaucoup de terres sont encore contaminées par des restes de guerre prêts à exploser. Pourtant, l'avenir ne peut s'envisager sereinement si nous ne pouvons pas vivre sur des terres sécurisées et si nos villages ne peuvent plus se développer. »

 

Publié le : 6 juin 2014
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Deux victimes de sous-munitions témoignent
© N. Lozano Juez / HI
Mines et autres armes

Deux victimes de sous-munitions témoignent

Deux habitants du même village laotien témoignent de leurs accidents liés à l’explosion d’une sous-munition, à trente ans d'intervalle.

Déminage au Laos : les équipes ne lâchent rien
© N. Lozano Juez / HI
Déminer les terres

Déminage au Laos : les équipes ne lâchent rien

Handicap International continue d’éliminer la menace et de réduire les risques que les restes explosifs de guerre font aujourd’hui encore peser sur les Laotiens. Plus de 40 ans après la fin de la guerre du Vietnam, le Laos reste le pays plus pollué au monde par ces armes non explosées. Enfouies dans les forêts et les champs, elles représentent une menace directe pour la population et un frein au développement économique.

50 ans après la guerre du Vietnam, le Laos, pays martyr des bombes
© HI
Déminer les terres

50 ans après la guerre du Vietnam, le Laos, pays martyr des bombes

Au moins 2 millions de tonnes de bombes ont été larguées sur le Laos par les États-Unis pendant la guerre du Vietnam. Plus de 50 ans après, le pays demeure le plus pollué au monde par les restes explosifs de guerre. Handicap International agit depuis plus de 20 ans aux côtés des Laotiens dans la lutte contre ces bombes à retardement. Découvrez un reportage du journal La Croix réalisé à l’occasion du partenariat entre le journal et notre association.

*

(format: nom@fournisseur.com)

Je m'inscris