Aller au contenu principal
 
 

Les civils sous les bombes, une situation intolérable

Lutter contre les mines, les BASM et restes explosifs de guerre

La ville d’Alep, dans le Nord de la Syrie, est depuis fin avril le théâtre de bombardements et de pilonnages incessants qui ont tué et blessé des centaines de civils. Handicap International dénonce une nouvelle fois les bombardements sur les populations, dans le contexte du conflit syrien comme dans d’autres.

La ville de Kobané en Syrie, presque entièrement détruite, théâtre scandaleux de l'utilisation d'armes explosives en zones peuplées. Photo d'archive Handicap International

La ville de Kobané en Syrie, presque entièrement détruite, théâtre scandaleux de l'utilisation d'armes explosives en zones peuplées. Photo d'archive Handicap International | © P. Houliat / Handicap International

Horrifiée par les atrocités que subit la population civile, Handicap International dénonce l’utilisation des armes explosives en zones peuplées, une pratique tristement courante dans les conflits actuels en Syrie, en Afghanistan, au Yémen, en Ukraine… Les victimes sont à 90 % des civils. Il est grand temps que la communauté internationale agisse pour mettre fin à cette pratique barbare. Les attaques indiscriminées, voire délibérées contre les civils constituent des violations du Droit international humanitaire. 

Utilisées dans les zones peuplées, les armes explosives tuent, provoquent des souffrances et des blessures graves (brûlures, plaies ouvertes, fractures, etc.). Elles sont la cause de handicaps et de traumatismes psychologiques. Cet usage provoque le déplacement forcé des populations, détruit des infrastructures essentielles comme les habitations, les écoles et les hôpitaux.

Lors d’une attaque, un pourcentage variable de ces armes n’explose pas à l’impact, générant une menace permanente pour les populations civiles longtemps après les combats. La présence de restes explosifs de guerre rend périlleux le retour des populations dans leurs quartiers une fois l’attaque passée ou le conflit terminé.

Infographie de Handicap International montrant les conséquences de l'utilisation d'armes explosives en zones peuplées © Handicap International
© C. Franc / Handicap International - Téléchargez l'image en grand format

 Rejoignez-nous, signez la pétition contre l'utilisation des armes explosives en zones peuplées !

Lire aussi :

Publié le : 5 avril 2016
Nos actions
pays
par pays

Icône casque microUne question ? Une remarque ? Nous sommes à votre écoute !

Relation Donateurs
Contactez notre équipe du lundi au vendredi de 9h à 18h au 04 78 69 67 00 ou à
donateurs@france.hi.org
Au plaisir d’échanger !
Voir aussi la FAQ

Équipe Mobilisation
Vous souhaitez
devenir bénévole ou partager des idées d’actions solidaires ? Contactez-nous par mail agissez@france.hi.org

Relations Presse
Journalistes, médias : notre attachée de presse est joignable au 06 98 65 63 94 ou par mail
c.amati@hi.org 
Voir l'espace Presse

Collectes frauduleuses

Des escroqueries à la charité peuvent être commises en notre nom dans l'espace public, par téléphone ou par e-mail. Consultez notre page dédiée pour toute information ou contactez-nous directement au 04 78 69 67 00 ou par e-mail : donateurs@france.hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

10 ans de conflit syrien : témoignages
© HI
Mines et autres armes

10 ans de conflit syrien : témoignages

À l'occasion du 10e anniversaire du conflit syrien, découvrez des témoignages de bénéficiaires de Handicap International et l'interview de notre Directeur de la réduction de la violence armée.

Il faudra au moins deux générations pour reconstruire une Syrie dévastée
© B. Blondel / HI
Mines et autres armes

Il faudra au moins deux générations pour reconstruire une Syrie dévastée

Après 10 ans de guerre, la Syrie est totalement contaminée par les restes explosifs, une contamination inédite selon les experts. Quand le conflit cessera, le déminage et la reconstruction seront extrêmement complexes. Explications d’Emmanuel Sauvage, Directeur de la réduction de la violence armée à Handicap International.

Covid-19 : alerte des ONG sur la situation des Syriens Urgence

Covid-19 : alerte des ONG sur la situation des Syriens

Les ONG alertent : un accès humanitaire limité ne permet pas de répondre à la hausse des cas de Covid-19 et aux dures conditions de l'hiver dans le Nord de la Syrie, où l'aide est insuffisante. Le Conseil de sécurité des Nations Unies doit assurer un accès transfrontalier continu.

*

(format: nom@fournisseur.com)

Je m'inscris