Go to main content

Les civils, premières victimes des violences

Secourir les victimes
Irak

Les Nations Unies ont publié fin janvier un rapport mettant en lumière l’effarant niveau de violence auquel font face les populations civiles dans le conflit en Irak.

Saddam, 13 ans, gravement blessé à la main gauche après avoir joué avec une munition de canon anti-aérien non explosée. Il a reçu l'assistance de Handicap International pendant 5 mois : soins pour ses blessures, séances de rééducation, soutien psychosocial et éducation aux risques liés aux restes explosifs de guerre.

© Handicap International

Le rapport recense 3 800 morts et plus de 7 000 blessés entre mai et octobre 2015. L’utilisation d’engins explosifs improvisés, dont le piégeage de corps et de véhicules, ainsi que les assauts suicides menés avec des véhicules piégés, ont tué plus de 1 700 civils et blessé 5 300 autres pendant la même période.

L’Observatoire des mines avait souligné, dans son dernier rapport* sur l’application du Traité d’Ottawa, en novembre dernier, la recrudescence de l’utilisation des engins explosifs improvisés par des groupes armés non étatique dans le monde.

Téléchargez le rapport des Nations Unies (en anglais)

* Ce rapport est publié par la Campagne internationale pour interdire les mines (ICBL) dont Handicap International est membre fondateur.

Publié le : 2 février 2016
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Nos actions en 2017 Eduquer au danger des mines et des restes explosifs de guerre Secourir les déplacés et/ou les réfugiés Secourir les victimes

Nos actions en 2017

Mossoul, une contamination sans précédent par les restes explosifs de guerre
© E. Fourt / HI
Lutter contre les mines, les BASM et restes explosifs de guerre Secourir les victimes

Mossoul, une contamination sans précédent par les restes explosifs de guerre

Un an après la libération de Mossoul, HI publie un mini-rapport sur la pollution phénoménale de Mossoul par les restes explosifs de guerre, consécutive à plusieurs mois de combats. Particulièrement en cause : les bombardements massifs et quasi quotidiens pendant l’offensive militaire entre octobre 2016 et juillet 2017.

Augmentation effrayante du nombre de victimes d’armes explosives
© Martin Crep / HI
Mines et autres armes

Augmentation effrayante du nombre de victimes d’armes explosives

À l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre les mines le 4 avril, Handicap International s’alarme de l’augmentation effrayante du nombre de victimes des armes explosives : 32 008 civils ont été tués ou blessés par ces armes en 2016, et le bilan s’annonce encore plus lourd pour 2017.