Accès direct au contenu
 
 

Les bienfaits de la méthode « mère kangourou »

Améliorer la santé mentale
République démocratique du Congo

Chaque semaine, 35 mamans accouchent au Centre de référence Mère et Enfant de Bumbu en République démocratique du Congo (RDC). Handicap International travaille avec cette structure depuis 2010 pour prévenir les causes de handicap chez les mamans et les tout jeunes enfants.

© Johanna de Tessières / Handicap International

Madame Tsimba vient de donner naissance à Michée, son troisième enfant. Son accouchement s'est bien déroulé mais Michée pèse seulement 1,9 kg. Ils sont installés dans l'unité Kangourou du Centre de Bumbu.

« Madame Tsimba va garder Michée en contact peau à peau pendant deux heures plusieurs fois par jour, jusqu'à ce qu'il dépasse 2 kg. En raison des nombreuses coupures de courant, les enfants prématurés ou de faible poids ne peuvent pas être placés en couveuse », explique Madame Abonsone, l'infirmière en chef de la maternité.

La méthode kangourou est bien connue dans les pays industrialisés, notamment pour les prématurés. Elle est particulièrement adaptée à des contextes comme celui de la RDC. Peu coûteux et facile à mettre en œuvre, ce procédé contribue à réduire la mortalité, les maladies graves, les infections et la durée d'hospitalisation.

Lorsque Handicap International a réhabilité la maternité du Centre de Bumbu, une petite annexe de deux lits, une unité Kangourou a été construite. Mamans et enfants bénéficient ainsi de calme et de l'intimité nécessaire à leur relation.

Depuis 2008, Handicap International travaille avec plusieurs centres de santé en République démocratique du Congo. Son objectif est d'améliorer le suivi des grossesses, les conditions d'accouchement et la détection des handicaps chez les bébés et les jeunes enfants. L'association forme le personnel des centres de santé, réhabilite les bâtiments et fournit du matériel médical. Elle forme également des agents de santé communautaire. Ils rendent visite aux femmes enceintes et aux mamans, leurs donnent des conseils et identifient les enfants handicapés pour qu'ils bénéficient d'une prise en charge adaptée.

Publié le : 28 mai 2014
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Rencontre avec nos équipes et nos bénéficiaires en RDC Améliorer la santé mentale Réadaptation

Rencontre avec nos équipes et nos bénéficiaires en RDC

Notre collègue Elise Cartuyvels s'est rendue au Nord Kivu en République démocratique du Congo avant le début de la crise de Covid-19, accompagnée d’un cameraman/photographe professionnel, afin de produire des témoignages de bénéficiaires pour rendre compte des actions de Handicap International à ses donateurs et sympathisants. Elle s’est également filmée avec son smartphone, suivez-la sur place !

Au Nord Kivu, plus de 1 600 victimes de conflit ont bénéficié de réadaptation d'urgence
© Patrick Meinhardt / HI
Réadaptation Urgence

Au Nord Kivu, plus de 1 600 victimes de conflit ont bénéficié de réadaptation d'urgence

Pendant deux ans, les kinés et psychologues de Handicap International se sont rendus dans des zones du Nord Kivu où l'insécurité est très élevée afin de venir en aide à plus de 1 600 victimes de conflit. À Rutshuru, l'association était la seule ONG à proposer des soins de réadaptation d’urgence. Retour sur un projet d'envergure.

« Je fais de mon mieux, mais j'ai tellement peur »
© Patrick Meinhardt / HI
Réadaptation Urgence

« Je fais de mon mieux, mais j'ai tellement peur »

Jacquie, 32 ans, mère de sept enfants, raconte son histoire et celle de sa fille, qui a perdu une jambe dans des affrontements entre groupes rebelles au Nord Kivu en RDC.

*

(format: nom@fournisseur.com)

Je m'inscris