Accès direct au contenu
 
 

“Le traitement était trop cher : elle ne pourra plus marcher”

Réadaptation
Liban

Originaire d’Alep en Syrie, Bayan est atteinte de paralysie cérébrale. Grâce à Handicap International, la jeune fille bénéficie pour la première fois de séances de réadaptation.

Bayan en séance d’orthophonie au centre de réadaptation Mousawat

Bayan en séance d’orthophonie au centre de réadaptation Mousawat | © Oriane van den Broeck / HI

Âgée de 13 ans, Bayan est l’aînée de cinq enfants. Elle est atteinte de paralysie cérébrale comme deux de ses frères. Il y a deux ans, la famille a fui la guerre en Syrie pour s’installer dans la vallée de la Bekaa au Liban.

Accès à la rééducation 

Grâce à Handicap International, les séances de rééducation des enfants sont entièrement couvertes. Avant cette aide financière, la famille n’avait pas les moyens de les payer.

« Le plus important pour mes enfants, c’est la kinésithérapie. Sans ça, leur condition ne peut que se dégrader année après année. C’est la première fois que Bayan bénéficie de ce type de traitement. On ne pouvait pas se permettre les séances. Malheureusement, aujourd’hui elle a perdu la capacité de marcher de manière irréversible. »

Aïsha, la mère de Bayan

Les trois enfants sont suivis par toute l’équipe du centre de réadaptation et un progrès croissant est déjà visible chez chacun d’entre eux.

Soutenir les enfants et leurs parents 

La mère de Bayan ainsi que ses trois enfants atteints de paralysie cérébrale, bénéficient de sessions de soutien psychosocial. Un groupe d’entraide a également été formé pour que les mères puissent se soutenir mutuellement face aux défis quotidiens.

Publié le : 25 février 2019
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Covid-19 : alors que l'aide est entravée, Ihab n’est pas encore remis de ses blessures
© HI
Réadaptation Urgence

Covid-19 : alors que l'aide est entravée, Ihab n’est pas encore remis de ses blessures

À Gaza, la Covid-19 accroît l’isolement et le désespoir des personnes handicapées, car l’aide et les services sont suspendus. Les partenaires de Handicap International continuent de soutenir Ihab à distance.

Covid-19 : le confinement aggrave la situation des enfants handicapés
© HI
Réadaptation Santé Urgence

Covid-19 : le confinement aggrave la situation des enfants handicapés

À cause du coronavirus, le Pakistan est en quarantaine, à l'instar des activités mises en œuvre par Handicap International en faveur des enfants vulnérables, dont ceux en situation de handicap. Cette situation les fragilise encore plus.

Covid-19 : sur le terrain, nos kinés en première ligne
© B. Blondel / HI
Réadaptation Santé Urgence

Covid-19 : sur le terrain, nos kinés en première ligne

Face à la pandémie de Covid-19, Handicap International mobilise ses équipes et adapte ses actions pour protéger les plus fragiles. Les kinésithérapeutes de l'association sensibilisent notamment les populations locales aux gestes d’hygiène à respecter. Témoignage de Pauline Falipou, experte en réadaptation d’urgence à HI.