Go to main content

Le risque d’une catastrophe humanitaire à Idlib

Protéger les populations vulnérables Urgence
Syrie

Alors qu'une offensive militaire majeure est peut-être en préparation dans la région d'Idlib en Syrie, Handicap International appelle les parties au conflit à protéger les civils et à permettre un accès humanitaire total et sans entraves.

Déplacés internes dans la région d'Idlib en Syrie (photo d'archive)

Déplacés internes dans la région d'Idlib en Syrie (photo d'archive) | © Brice Blondel / HI

De nombreux Syriens ayant fui à Idlib d'autres régions de la Syrie, la population de cette petite poche du pays atteint aujourd’hui 3,9 millions de personnes. Parmi ces personnes déplacées, nombre d’entre elles ont déjà subi d'intenses bombardements et offensives dans l'Est de Ghouta, le Nord de Homs et le Sud de la Syrie ces derniers mois. 

Sans aucune protection

Elles ont du mal à trouver un logement adéquat et abordable, beaucoup vivent dans des camps surpeuplés ou des campements informels sans aucune protection contre les frappes aériennes, sans assainissement, sans eau potable ni services de base. Les humanitaires, en particulier les équipes médicales, fournissent des services essentiels à la population. Ils doivent être protégés et autorisés à œuvrer. Selon certaines estimations, au moins 500 000 personnes seront forcées de fuir si une offensive est lancée. 

Accès humanitaire continu

Handicap International appelle la communauté internationale à user de son influence pour exhorter les parties au conflit à ne pas bombarder les civils et à éviter une offensive militaire qui aurait des conséquences mortelles sur la population. Il est impératif que la communauté internationale continue d'appuyer un accès humanitaire coordonné et continu aux populations dans le besoin par les voies d’accès les plus directes.

Lire le communiqué "8 ONG appellent les dirigeants mondiaux à tout faire pour éviter une catastrophe humanitaire à Idlib"

Jean-Pierre Delomier, directeur de l’action humanitaire à Handicap International

Portrait de Jean-Pierre Delomier de Handicap International

Publié le : 6 septembre 2018
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Yémen : « Nous faisons face à beaucoup de cas d’amputation » Solidarité Urgence

Yémen : « Nous faisons face à beaucoup de cas d’amputation »

Le conflit et le blocus imposé en novembre 2017 par la coalition dirigée par l’Arabie Saoudite ont des effets dévastateurs sur les Yéménites. Handicap International apporte des soins de réadaptation, une aide psychologique et distribue des aides à la mobilité. Maud Bellon, directrice de l’association au Yémen, décrit la situation.

35 ONG appellent à une cessation immédiate des hostilités au Yémen
© Camille Gillardeau / HI
Protéger les populations vulnérables

35 ONG appellent à une cessation immédiate des hostilités au Yémen

En tant qu'organisations humanitaires et de défense des droits humains travaillant au Yémen, nous saluons le rassemblement sans précédent à Paris d’élus venus du monde entier, toutes tendances confondues, à l’occasion de la première Conférence parlementaire internationale pour la paix au Yémen, pour exiger de leurs gouvernements qu’ils travaillent ensemble pour mettre fin à la crise. 14 millions d’hommes, de femmes et d’enfants sont menacés de famine au Yémen – la moitié de la population du pays. Plus que jamais, il est urgent d’agir.

Typhon Haiyan, 5 ans après
© Till Mayer / HI
Urgence

Typhon Haiyan, 5 ans après

Le 8 novembre 2013, le typhon Haiyan frappait les Philippines et affectait plus de 15 millions de personnes. Cinq ans après le début de son intervention, Handicap International soutient toujours les victimes de la catastrophe.