Goto main content
 
 

Le nombre de victimes d'armes à sous-munitions a plus que doublé depuis 2015

Déminer les terres Mines et autres armes
International

La Convention d'Oslo interdisant l'emploi, la production, le stockage et le transfert des armes à sous-munitions est entrée en vigueur il y a huit ans, le 1er août 2010. Malgré le succès de ce texte signé par 119 pays, les victimes des armes à sous-munitions ont doublé ces dernières années.

Sous munitions de type BLU 24 B

Sous munitions de type BLU 24 B | © Z. Johnson / HI

Publié en août 2017, le rapport 2017 de l’Observatoire des sous-munitions relate que le nombre de personnes tuées ou blessées par des armes à sous-munitions a plus que doublé entre 2015 et 2016. On recense 971 victimes de ces armes barbares en 2016 contre 419 en 2015. Les civils représentent 98 % des victimes de sous-munitions signalées dans le monde.

Le conflit syrien responsable de 9 victimes sur 10

Le conflit syrien à lui seul a fait 89 % des victimes des armes à sous-munitions dans le monde en 2016, soit 860 victimes sur 971 recensées.

La grande majorité des nouvelles victimes (857) ont été blessées ou tuées lors d'attaques aux armes à sous-munitions. Mais on rapporte également de nouvelles victimes de sous-munitions non explosées longtemps après la fin d’un conflit, comme 51 nouvelles victimes au Laos.

Publié le : 2 août 2018
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

De nouvelles formes de contamination demanderont des opérations de déminage complexes
© Handicap International
Déminer les terres Eduquer au danger des mines et des restes explosifs de guerre Mines et autres armes

De nouvelles formes de contamination demanderont des opérations de déminage complexes

4 avril : Journée internationale de sensibilisation aux dangers des mines et d’assistance à la lutte antimines

Le Yémen dévasté par une guerre sans fin
© HI
Mines et autres armes Réadaptation

Le Yémen dévasté par une guerre sans fin

Le conflit qui dure depuis six ans au Yémen a engendré la plus grande crise humanitaire au monde. Destruction des infrastructures, pilonnages massifs en zones peuplées, contamination par les engins explosifs... seront autant d'immenses défis à relever.

Covid-19 : un an d’actions de Handicap International
© HI
Inclusion Prévention Santé Urgence

Covid-19 : un an d’actions de Handicap International

2,2 millions de personnes aidées dans 46 pays. Depuis mars 2020, les équipes de l’association ont fait preuve d’agilité en adaptant leurs activités à la crise sanitaire. Objectif : ne laisser tomber personne, à commencer par les plus vulnérables, davantage fragilisés dans ce contexte. Retour sur un an d’actions.

*

(format: nom@fournisseur.com)

Je m'inscris