Goto main content
 
 

Le Mozambique frappé par un second cyclone

Urgence
Mozambique

Six semaines seulement après le passage du cyclone Idai sur le centre du pays, le Mozambique vient d’être touché par un nouveau cyclone qui a frappé le Nord dans la nuit du 25 au 26 avril.

Une maison à Beira endommagée par le cyclone Idai le 14 mars 2019 - Handicap International Mozambique

Une maison à Beira endommagée par le cyclone Idai en mars 2019 (image d'archive) | © C. Briade / HI

Ce vendredi, l’ampleur des dégâts n’était pas encore connue

Le cyclone Kenneth a engendré des vents de plus de 180 km/h et des pluies torrentielles sur la côte nord-est du Mozambique jeudi soir 25 avril. Ce vendredi 26 avril, la situation précise des dommages causés par les vents violents et les pluies torrentielles n’était pas encore connue. Les équipes de Handicap International, qui interviennent aujourd’hui auprès des populations vulnérables sinistrées de Beira (centre du pays), pourraient mener une mission d’évaluation dans le Nord.

« Nous sommes alarmés par les premiers rapports provenant de la région. Ces dernières semaines, nous avons été témoins des difficultés extrêmes auxquelles sont confrontées les victimes du cyclone Idai, qui ont perdu leur maison, leurs biens et leurs récoltes. On peut s’inquiéter que dans un pays déjà fragilisé par plusieurs catastrophes avec des moyens limités pour y répondre, il puisse y avoir encore davantage de victimes à aider. »

Marco Tamburro, directeur de Handicap International au Mozambique

Prévision de fortes pluies et d'inondations

Ces conditions climatiques extrêmes pourraient perdurer encore quelques jours dans ces régions, ce qui aurait pour conséquences des inondations majeures. Et les crues viendraient alors détruire de vastes étendues de terres agricoles, alors que le pays a déjà été fragilisé par les inondations précédentes et la perte de récoltes.

Publié le : 26 avril 2019
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Handicap International aide les réfugiés Rohingyas frappés par une violente mousson
© HI
Distribuer de l’aide d’urgence Protéger les populations vulnérables Secourir les déplacés/réfugiés Secourir les victimes Urgence

Handicap International aide les réfugiés Rohingyas frappés par une violente mousson

Suite à de terribles inondations et glissements de terrain survenus le 27 juillet 2021, HI aide les plus vulnérables dans les camps de réfugiés Rohingyas du district de Cox’s Bazar.

"J’ai l’impression que cette explosion, c’était hier"
© Tom Nicholson / HI
Urgence

"J’ai l’impression que cette explosion, c’était hier"

Un an après l’explosion du 4 août 2020 à Beyrouth, Nahed Mansour de l'équipe Handicap International revient sur les événements de ce jour tragique et leurs conséquences toujours palpables sur la ville.

Beyrouth : un an après l’explosion, le chaos
© Kate Holt / HI
Urgence

Beyrouth : un an après l’explosion, le chaos

En août 2020, Zeina était à la tête de l’équipe d’urgence de Handicap International à Beyrouth. Un an après l’explosion, elle décrit la situation actuelle dans la ville.

*

(format: nom@fournisseur.com)

Je m'inscris