Go to main content
 
 

La vie brisée des enfants de Chibabava

Mozambique

En 2007, une explosion de mine cause la mort de quatre enfants et en blesse trois autres dans la province d'Inhambane. Handicap International y mène des actions de prévention des accidents en sensibilisant la population aux risques de ces armes.

Ces enfants ont survécu à l'explosion d'un reste explosif de guerre. La prévention au danger de ces armes, menée par Handicap International au Mozambique, est essentielle.

© P. Jérôme / Handicap International

C'est la fin d'après-midi, à côté du village de Chibabava. Des enfants rentrent de l'école, le chemin n'est pas éclairé. Devant eux, un objet bizarre, qu'ils ne connaissent pas. Curieux, les enfants essayent de l'ouvrir pour voir ce qui se trouve à l'intérieur. L'engin explose, quatre enfants meurent sur le coup, trois autres sont blessés. Les habitants du village accourent. Devant cette scène de terreur, ils restent là, pris d'effroi, tétanisés. Ils n'osent pas s'approcher, ne comprennent pas ce qu'il s'est passé.

Cinq ans après, la plaie est encore vive et le traumatisme profond. Les trois rescapés – Louisa, 15 ans, Filipe, 13 ans, et Zacarias, 14 ans – vivent toujours au village. Malgré le drame, leur famille et tous les habitants continuent de se rendre sur les terrains minés, parce qu'ils n'ont pas le choix, parce qu'ils doivent cultiver leurs terres pour se nourrir. Ils récoltent des mangues, des noix de coco, ramassent du bois pour le feu. Ce qui a changé néanmoins, c'est la connaissance autour des mines. Grâce au travail de prévention mené par Handicap International, dans les villages, dans les écoles, la population est de mieux en mieux informée sur les risques et la conduite à tenir. Le seul moyen pour éviter un nouveau drame, en attendant que les équipes de déminage traitent le terrain.

Publié le : 30 mars 2012
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Six mois après le cyclone Idai, les cicatrices du Mozambique
© A. Neves / HI
Limiter l’impact des catastrophes naturelles sur la population Urgence

Six mois après le cyclone Idai, les cicatrices du Mozambique

En mars et avril 2019, le Mozambique a été frappé par deux cyclones, dont le très violent Idai. Retour sur l’intervention d’urgence de Handicap International pour venir en aide aux populations sinistrées.

Les Mozambicains entament la reconstruction grâce aux distributions de HI
© A. Emangard / HI
Urgence

Les Mozambicains entament la reconstruction grâce aux distributions de HI

Après plusieurs semaines de déblaiement des décombres, Handicap International aide les habitants de Beira à réparer et à reconstruire leurs maisons après le passage du cyclone Idai au Mozambique.

Le Mozambique frappé par un second cyclone
© C. Briade / HI
Urgence

Le Mozambique frappé par un second cyclone

Six semaines seulement après le passage du cyclone Idai sur le centre du pays, le Mozambique vient d’être touché par un nouveau cyclone qui a frappé le Nord dans la nuit du 25 au 26 avril.