Go to main content

La réadaptation de Mohammad

Réadaptation
Jordanie
Mohammad et Noor dans le camp d'Azraq, en Jordanie

Mohammad et Noor dans le camp d'Azraq, en Jordanie | © E. Fourt / Handicap International

Mohammad a été blessé lors d’un bombardement l’année dernière en Syrie et il a dû être amputé d’une jambe. Il vit depuis quelques mois dans le camp d’Azraq (Jordanie), avec sa famille. Noor, kinésithérapeute, lui donne des conseils pour se déplacer sur de longues distances avec la nouvelle prothèse dont fournie par Handicap International. L’association est en mesure de mener ses activités dans la région grâce au soutien du service d'aide humanitaire et de protection civile de la Commission européenne (ECHO).

Publié le : 2 novembre 2016
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations donateurs
04 78 69 67 00

Relations presse

Nathalie BLIN
04 26 68 75 39 / 06 98 65 63 94
nblin@handicap-international.fr

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

"Votre aide a renforcé notre motivation"
© Elisa Fourt / HI
Réadaptation Urgence

"Votre aide a renforcé notre motivation"

Talal et sa famille sont réfugiés au Liban depuis le début de la guerre en Syrie. L’année dernière, le père de famille a été victime d’un grave accident et est aujourd'hui partiellement paralysé. Handicap International l’accompagne avec des soins de kinésithérapie.

Promouvoir l'inclusion pour une société ouverte à tous
© Elisa Fourt / HI
Insertion

Promouvoir l'inclusion pour une société ouverte à tous

Handicap International travaille depuis 2016 en étroite collaboration avec les organisations de solidarité locales et internationales en Jordanie. Objectif : que les initiatives et services mis en place au sein des camps de réfugiés et des communautés soient inclusifs et accessibles aux personnes handicapées. Ces dernières sont déjà nombreuses à en avoir bénéficié.

Farhana, kinésithérapeute, raconte son travail dans un camp de réfugiés
© Philippa Poussereau / HI
Réadaptation

Farhana, kinésithérapeute, raconte son travail dans un camp de réfugiés

Farhana, kinésithérapeute de Handicap International, travaille au camp de Kutupalong au Bangladesh, l’un des plus grands camps de réfugiés au monde. Ibrahim est l’un des 600 000 Rohingyas ayant fui les violences qui ont éclaté au Myanmar en août 2017. Lourdement blessé, sa vie a radicalement changé. Farhana raconte sa rencontre avec Ibrahim et le travail qu’ils ont réalisé ensemble.