Go to main content
 
 

La réadaptation de Mohammad

Réadaptation
Jordanie
Mohammad et Noor dans le camp d'Azraq, en Jordanie

Mohammad et Noor dans le camp d'Azraq, en Jordanie | © E. Fourt / Handicap International

Mohammad a été blessé lors d’un bombardement l’année dernière en Syrie et il a dû être amputé d’une jambe. Il vit depuis quelques mois dans le camp d’Azraq (Jordanie), avec sa famille. Noor, kinésithérapeute, lui donne des conseils pour se déplacer sur de longues distances avec la nouvelle prothèse dont fournie par Handicap International. L’association est en mesure de mener ses activités dans la région grâce au soutien du service d'aide humanitaire et de protection civile de la Commission européenne (ECHO).

Publié le : 2 novembre 2016
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

HI aide plus de 85 000 réfugiés rohingyas au Bangladesh
© Abir Abdullah / HI
Réadaptation Urgence

HI aide plus de 85 000 réfugiés rohingyas au Bangladesh

Deux ans après l’arrivée massive des réfugiés rohingyas au Bangladesh, Handicap International mène toujours des activités d’urgence dans le pays, tant les besoins restent énormes. Point de situation en chiffres.

L'aide humanitaire : une histoire de compassion
© Gilles Lordet / HI
Réadaptation Urgence

L'aide humanitaire : une histoire de compassion

Tichaona Mashodo dirige l'équipe mobile de Handicap International au Soudan du Sud. Il revient sur ses dix années d'engagement humanitaire.

Zebidah : « Je suis heureuse de voir que j’ai un impact sur la vie d’une personne »
© Kate Holt / HI
Réadaptation

Zebidah : « Je suis heureuse de voir que j’ai un impact sur la vie d’une personne »

Au sein du camp de Kakuma au Kenya, Zebidah Monyoncho apporte soutien et soins à des personnes amputées et parfois en grande détresse psychologique. Passionnée par son métier d’ergothérapeute, elle partage avec nous son quotidien, ponctué de satisfactions immenses et de difficultés, mais qu’elle ne changerait pour rien au monde !