Go to main content

La France rejoint la Charte pour l’inclusion des personnes handicapées dans l’action humanitaire

Insertion
France

Handicap International se félicite de l’endossement par la France de la Charte sur l’inclusion des personnes handicapées dans l’action humanitaire. Ce texte international, initié par Handicap International et d’autres ONG, est aujourd’hui soutenu par quelque 140 acteurs. Il vise à une meilleure participation et prise en compte des besoins des personnes handicapées dans l’assistance humanitaire.

Au Mali, projet DECISIPH (Droits, égalité, citoyenneté, solidarité, inclusion des personnes handicapées) de Handicap International

Au Mali, projet DECISIPH (Droits, égalité, citoyenneté, solidarité, inclusion des personnes handicapées) de Handicap International | © S. Baux / Handicap International

« Nous nous réjouissons que la France soutienne la Charte pour l’inclusion des personnes handicapées dans l’action humanitaire. À l’heure où les défis humanitaires sont croissants et que les personnes handicapées sont souvent ignorées lors des crises, il est urgent que l’ensemble des acteurs ait enfin une réponse adaptée aux besoins de tous. Par son soutien à cette charte, la France fait la preuve de son engagement politique fort. Nous allons travailler ensemble à son application. »

Handicap International

En endossant cette charte le 13 octobre dernier, la France s’engage sur cinq principes essentiels afin d’améliorer l’aide humanitaire pour les personnes handicapées :

  • non-discrimination et respect de la diversité des personnes handicapées ;
  • participation des personnes handicapées dans la conception des programmes humanitaires ;
  • mise à disposition de services inclusifs ;
  • mise en place de politiques mondiales inclusives ;
  • coopération et coordination entre les acteurs humanitaires pour améliorer l’inclusion des personnes handicapées.

Lancé à l’occasion du premier Sommet humanitaire mondial qui s’est tenu à Istanbul en mai 2016, c’est la première fois qu’un texte international est soutenu par une telle diversité d’acteurs humanitaires. À ce jour 16 États, l’Union européenne, la plupart des agences des Nations unies, le Comité international de la Croix-Rouge, plus de 14 réseaux internationaux et de nombreuses ONG internationales et organisations représentant les personnes handicapées ont soutenu la charte.

> Liste complète des signataires

Handicap International souhaite que cette charte soit pleinement appliquée et va travailler activement avec l’ensemble des acteurs – dont la France – à sa mise en œuvre pour améliorer l’accès aux services et la participation des personnes handicapées dans l’aide humanitaire.

Publié le : 14 octobre 2016
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Relations presse :
Nathalie BLIN

Tél. : 04 26 68 75 39
Mob. : 06 98 65 63 94
n.blin@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Sport Ensemble 2018 : Lyon et Paris ont montré la voie à Nice
© Ludivine Tessier / HI

Sport Ensemble 2018 : Lyon et Paris ont montré la voie à Nice

Handicap International organisait les 9 et 16 juin derniers respectivement à Lyon et à Paris la deuxième édition de Sport Ensemble, son événement sportif et solidaire. Grâce à la mobilisation du public et de nombreuses entreprises, l’association a collecté plus de 100 000 euros sur les deux villes. Aux Niçois en octobre de compléter ce beau résultat pour atteindre l’objectif de 150 000 euros !

Grâce à son tricycle, Emmanuel se rend tout seul à l’école
© HI

Grâce à son tricycle, Emmanuel se rend tout seul à l’école

Emmanuel a 12 ans et vit au Soudan du Sud. Paralysé des deux jambes, il peut se rendre seul à l’école depuis que Handicap International lui a fourni un tricycle. Dans ce jeune pays ravagé par les conflits, l’association aide les personnes handicapées victimes d'exclusion.

Paroles de bénévoles : Patrick et Alain
© D.R.

Paroles de bénévoles : Patrick et Alain

Sensibles à l’action de Handicap International de longue date, Patrick et Alain ont tous deux souhaité devenir bénévoles. Au siège de l’association à Lyon pour l’un ou en tant que responsable du relais de Clermont-Ferrand pour l’autre, chacun a trouvé la forme d’engagement qui lui correspond.