Go to main content
 
 

L’utilisation de toutes les armes explosives en zones peuplées doit cesser

Lutter contre les mines, les BASM et restes explosifs de guerre
Syrie

La France a annoncé ce 23 octobre qu’elle proposera au Conseil de sécurité des Nations unies une résolution visant à mettre fin à l’utilisation de bombes barils en Syrie. 
Pour Handicap International, il s’agit d’une initiative importante pour la protection des civils, à condition qu’elle conduise à une reconnaissance systématique du scandale posé par l’utilisation massive, par l’ensemble des parties prenantes au conflit, d’armes explosives à large spectre en zones peuplées.

Toute résolution du Conseil de sécurité des Nations unies doit donc prendre en compte l’utilisation intensive de tous les autres types d’armes explosives en zones peuplées.

L’étude de Handicap International « The Use of Explosive Weapons in Syria: a Time Bomb in the Making »* souligne le recours intensif aux armes explosives, utilisées dans plus de 4 incidents sur 5. La vie des populations civiles en est gravement menacée : 75 % des incidents signalés ont lieu dans des zones peuplées.

Comme Handicap International l’a déjà signalé, les attaques par des bombes barils en Syrie ne sont qu’un exemple du problème plus large des souffrances causées aux civils par l’utilisation d’armes explosives. Ces bombes barils contiennent une grande quantité d’explosifs, n’ont aucune précision et ont un rayon d’impact suffisamment large pour faire de nombreuses victimes parmi les civils. En outre, elles détruisent les bâtiments et forcent les populations à fuir pour de nombreuses années. Quand elles sont utilisées en zones peuplées, leurs effets barbares sur les civils sont inacceptables.

* http://www.handicap-international.org/fileadmin/Case-Study-Syria.pdf 

Publié le : 23 octobre 2015
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Handicap International dénonce le bombardement des zones peuplées d’Idlib
© HI
Mines et autres armes Urgence

Handicap International dénonce le bombardement des zones peuplées d’Idlib

Alors que les combats se sont intensifiés dans le Nord-ouest de la Syrie, en particulier sur la ville d’Idlib et le Sud de la province, Handicap International s’inquiète du sort des milliers de civils qui sont directement exposés aux bombardements.

Axelle Red : « La situation des réfugiés syriens me touche énormément parce que cela pourrait nous arriver à tous »
© Laurie Dieffembacq-Belga / HI
Mines et autres armes Secourir les déplacés/réfugiés

Axelle Red : « La situation des réfugiés syriens me touche énormément parce que cela pourrait nous arriver à tous »

Femme de conviction et de cœur, engagée depuis plusieurs décennies dans des causes humanistes, Axelle Red est ambassadrice de Handicap International depuis 2017. Son répertoire, à découvrir ou redécouvrir, est un beau voyage dans les méandres de l’âme humaine et du monde, où elle arbore toujours la flamme de l’espoir. Entretien.

10 millions de Syriens sous la menace des restes explosifs de guerre
© Benoit Almeras / HI
Déminer les terres Réadaptation Santé Urgence

10 millions de Syriens sous la menace des restes explosifs de guerre

Après huit années de conflit, 70 % de la population syrienne a toujours besoin d’une aide humanitaire d’urgence. Alors que l’accès aux services de base reste une priorité absolue, la contamination des terres par les restes explosifs – sans précédent dans l’histoire du déminage – empêche le retour des civils et compliquera considérablement la reconstruction du pays.