Goto main content
 
 

L'équipe d'urgence de Handicap International est arrivée en Haïti

Urgence
Haïti

Les membres de l'équipe d'évaluation de Handicap International expliquent l'importance d'une préparation complète avant l'intervention, même dans un contexte d'urgence comme Haïti.

Une partie de l'équipe dans le campement de Handicap International aux Cayes, en Haïti, pour évaluer les besoins de la population après le tremblement de terre du 14 août 2021

Une partie de l'équipe dans le campement de Handicap International à l'extérieur de la ville des Cayes | © Rawley Crews / HI

Une équipe d'urgence dédiée

Quatre membres de l'équipe d'intervention d'urgence de Handicap International ont atterri à Port-au-Prince jeudi 19 août pour effectuer une évaluation complète des besoins des régions les plus touchées par le récent tremblement de terre en Haïti.

L'équipe est composée d'un responsable de zone d'urgence, d'un spécialiste de la réadaptation / de la santé mentale et du soutien psychosocial, d'un technicien logistique et d'un agent de communication. Ils ont rejoint le personnel du programme, présent en Haïti depuis 2008, qui est à pied d’œuvre pour préparer la réponse d'urgence de l'association. 

Le 20 août, une équipe de neuf personnes (dont trois chauffeurs, un spécialiste de la réadaptation, un directeur de programme et un technicien en logistique) est partie dès l’aube pour un voyage de 7 heures vers les Cayes. Leur objectif : évaluer les besoins des personnes les plus touchées par la catastrophe, élaborer un plan d'intervention pour répondre aux besoins et faciliter l'aide. L'équipe explique l'importance de cette phase délicate de l'intervention d'urgence.

« On pense souvent qu'urgence signifie immédiateté. En réalité, si nous voulons fournir des soins de qualité, complets et adaptés aux personnes que nous servons et à la situation spécifique, beaucoup de premières étapes doivent avoir lieu. Les choses vont très vite, mais il est essentiel de comprendre les besoins avant d'agir. Cela est particulièrement vrai lorsqu'il s'agit de quelque chose d'aussi techniquement sensible que la réadaptation. Des milliers de personnes ont été blessées par ce tremblement de terre et des services précipités ou inadaptés peuvent facilement aggraver la situation. »

Virginie Duclos, responsable Réadaptation physique et fonctionnelle d'urgence à Handicap International

Les deux spécialistes de la réadaptation prévoient de visiter plusieurs hôpitaux des Cayes le 21 août afin d'évaluer les besoins essentiels des blessés. En rencontrant des blessés qui reçoivent un traitement médical, Handicap International définit exactement quels types de services seront nécessaires à court et à long terme, et le volume de personnes qui en ont besoin.  

« Nous devons également garder à l'esprit les communautés que nous servons et travailler dans leur intérêt. Cela signifie collaborer avec le ministère de la Santé local et la société civile, se présenter aux autorités locales dès notre arrivée et travailler ensemble. Cela nécessite des rencontres individuelles avec les administrateurs des hôpitaux qui peuvent nous faire part de leurs besoins, et non l'inverse. En travaillant ensemble, nous pouvons construire une réponse plus durable et adaptée aux personnes qui ont si désespérément besoin de notre aide. » 

Anissa Bouachria, responsable de zone Urgence à Handicap International

L'accessibilité reste un obstacle

Quatre membres de Handicap International / Atlas Logistique renforçant une initiative de l'UNDAC* ont également accompagné l'équipe à son arrivée. Un autre membre de l'équipe devrait les rejoindre samedi, spécialisé dans le déblaiement des décombres des points de transit importants qui ont été bloqués par des glissements de terrain ou des effondrements de bâtiments. L'accessibilité reste un obstacle constant à l'acheminement de l'aide depuis le tremblement de terre, et il est essentiel de déblayer les obstructions. 

« La situation est complexe. Nous aurons donc besoin de la générosité de chacun pour y parvenir et faire en sorte que notre réponse soit un succès sur le long terme. » 

Anissa Bouachria

* Système d'évaluation et de coordination des catastrophes naturelles des Nations Unies.

Urgence Haïti séisme du 14 août - Faites un don à Handicap International pour répondre aux besoins des populations affectées

Publié le : 20 août 2021
Nos actions
pays
par pays

Icône casque microUne question ? Une remarque ? Nous sommes à votre écoute !

Relation Donateurs
Contactez notre équipe du lundi au vendredi de 9h à 18h au 04 78 69 67 00 ou à
donateurs@france.hi.org
Au plaisir d’échanger !
Voir aussi la FAQ

Équipe Mobilisation
Vous souhaitez
devenir bénévole ou partager des idées d’actions solidaires ? Contactez-nous par mail agissez@france.hi.org

Relations Presse
Journalistes, médias : notre attachée de presse est joignable au 06 98 65 63 94 ou par mail
c.amati@hi.org 
Voir l'espace Presse

Collectes frauduleuses

Des escroqueries à la charité peuvent être commises en notre nom dans l'espace public, par téléphone ou par e-mail. Consultez notre page dédiée pour toute information ou contactez-nous directement au 04 78 69 67 00 ou par e-mail : donateurs@france.hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Afghanistan : HI évalue les besoins en réadaptation physique et santé mentale
© T. Mayer / HI
Réadaptation Santé Urgence

Afghanistan : HI évalue les besoins en réadaptation physique et santé mentale

Plus de 1 000 personnes ont été tuées par un tremblement de terre de magnitude 5,9 dans la nuit du 21 au 22 juin dans l'Est de l'Afghanistan. Handicap International est sur place pour évaluer les besoins.

« Nous sommes reconnaissants envers HI pour l’aide reçue »
© V. Mallqui / HI
Urgence

« Nous sommes reconnaissants envers HI pour l’aide reçue »

Clara et son mari Juan ont fui le Venezuela pour le Pérou en septembre 2018. Ils luttent pour subvenir à leurs besoins alimentaires et pour se soigner.

Un avenir meilleur pour Luisa et sa fille handicapée
© V. Mallqui / HI
Réadaptation Urgence

Un avenir meilleur pour Luisa et sa fille handicapée

Luisa a fui le Venezuela avec sa fille de 6 ans, Alicia, atteinte de paralysie cérébrale infantile. Handicap International les aide dans leur quotidien.

*

(format: nom@fournisseur.com)

Je m'inscris