Go to main content

Kim Our : « Vive l'école ! »

Cambodge

Kim Our, 11 ans, vit dans le village d'Otaki dans la province de Battambang au Cambodge. Victime d'un accident de la vie qui a viré au cauchemar, la fillette reprend peu à peu espoir. Kim a dû subir une amputation de la jambe gauche en 2011 suite à une gangrène causée par un abcès mal soigné au-dessous de son genou. Appareillée par Handicap International,  Kim a ensuite été intégrée dans l'école primaire de son village. Aujourd'hui, elle n'attend qu'une chose : le jour de la rentrée des classes !

Kim Our en classe

© Nicolas Axelrod / Handicap International

Kim rêve de devenir médecin. « Pour que les autres enfants ne souffrent pas comme moi », précise-t-elle. Ses yeux pétillent quand elle évoque son avenir. Dans sa classe de 4e année, le khmer et la chimie sont ses matières préférées. Grâce au programme d'éducation inclusive mené par Handicap International, son école accueille d'autres enfants handicapés comme elle. Son meilleur ami souffre d'un handicap visuel.

Appareillée et suivie dans un centre de réadaptation, elle n'a pas pu se rendre à l'école en 2012 à cause de son amputation. « J'étais très triste quand on m'a dit que je devais être amputée. Les gens de Handicap International m'ont rassurée quand j'avais mal, au début, avec ma prothèse. Maintenant, je ne la sens plus du tout, je l'ai presque oubliée. Tous les autres enfants de ma classe veulent jouer avec moi. »

La petite fille, un peu timide, s'est très bien intégrée dans l'école d'Otaki où d'autres enfants handicapés suivent aussi une scolarité normale grâce à Handicap International. Depuis plusieurs années, en étroite collaboration avec les autorités et les communautés locales, l'association mène  un projet destiné à intégrer les enfants handicapés dans les écoles primaires de la province de Battambang.  Un véritable défi dans un pays où l'analphabétisme touche un tiers de la population et où seuls près de 20 % des enfants de 3 à 5 ans sont scolarisés !

Aujourd'hui, grâce à l'école, Kim Our a rendez-vous avec son avenir !

Publié le : 20 novembre 2014
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations donateurs
04 78 69 67 00

Relations presse

Nathalie BLIN
04 26 68 75 39 / 06 98 65 63 94
nblin@handicap-international.fr

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Tirean et Navea, à la vie, à l’amour
© S. De Groeve / Handicap International
Réadaptation

Tirean et Navea, à la vie, à l’amour

Une petite maison en bois au bord d’une route, dans un village non loin du Mékong. Un homme appuyé sur une béquille vend une bouteille d’eau, tandis qu’une dame lave vigoureusement du linge dans une bassine. Tirean et Navea ont tous les deux été victimes d’un accident de mine dans les années 80. Tous les deux sont suivis par le centre de réadaptation de Handicap International à Kompong Cham.

La force de Kanhara
© Lucas Veuve / Handicap International
Prévenir les handicaps

La force de Kanhara

Kanhara a 3 ans lorsque son destin bascule. Fauchée par un camion fou lors du banquet de noce de sa tante, la petite fille perd son bras et sa jambe. Restée sans soins spécifiques pendant presque cinq ans, elle est découverte par un agent social du Centre de réadaptation physique Handicap International à Kompong Cham. Elle vient de recevoir sa première prothèse. Depuis, Kanhara revit.

Le pied bot n'est pas une fatalité !
© P. Jérôme / Handicap International
Appareiller et rééduquer

Le pied bot n'est pas une fatalité !

Sokhoeun est né avec les pieds bots : ses pieds sont tournés vers l’intérieur. Grâce à une prise en charge rapide par Handicap International, le bébé garde toutes ses chances pour marcher un jour comme n'importe quel enfant.