Go to main content

Khem, star du football !

Appareiller et rééduquer
Népal

Comme beaucoup d'enfants de son âge, Khem, 11 ans, est beaucoup plus à l'aise sur un terrain de foot que dans une salle de classe. Pour sa mère, le voir aussi épanoui et agile de ses jambes est une source de joie immense. En effet, suite à un accident survenu lorsqu'il était bébé, Khem ne pouvait pas marcher correctement. Une opération chirurgicale et un accompagnement spécifique par Handicap International lui ont permis de retrouver toute sa mobilité.

Khem jouant au football

© B. Blondel / Handicap International

A le voir ainsi jongler comme une star du football, on imagine bien le temps passé par Khem à s'entrainer le ballon entre les jambes. Ce dont on est loin de se douter, c'est que cinq ans auparavant, Khem ne pouvait pas marcher normalement. « Quand il était bébé, Khem s'est avancé, à quatre pattes, vers une lampe à huile qui avait attiré sa curiosité et l'a faite basculer sur lui. », explique sa mère. La jambe gauche de l'enfant a été sévèrement brûlée. Ses muscles se sont alors peu à peu contractés jusqu'à bloquer son pied en position rétractée. Khem ne pouvait ni étirer sa jambe en position droite, ni marcher correctement.

En 2008, grâce au soutien de Handicap International, Khem a pu bénéficier d'une opération de chirurgie correctrice qui a changé sa vie. L'association a pris en charge le transport et les frais d'hospitalisation à l'hôpital mémorial de Sushma Koirala, à l'Est de Katmandu. Mais surtout, Handicap International s'est assurée qu'après l'opération l'enfant bénéficierait d'exercices de rééducation réguliers afin de lui permettre de retrouver toute sa mobilité.

Un agent communautaire est venu à son domicile pour lui faire pratiquer des exercices de rééducation. Elle a expliqué à son grand frère et à sa mère les différents mouvements et massages à dispenser régulièrement à Khem. Mois après mois, ces exercices lui ont permis de gagner en mobilité en aidant ses muscles à se décontracter. « Je suis content d'avoir pu l'aider ainsi, explique son grand frère, et cela nous a aussi permis d'avoir de vrais moments de complicité. Aujourd'hui, Khem est méconnaissable ! Il va vers les autres, et il fonce toujours en avant dans la vie, comme sur le terrain de foot ! Lorsqu'il jouera pour Manchester United, j'espère qu'il se souviendra que j'étais son premier supporter ! »

Publié le : 18 juillet 2013
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Relations presse :
Nathalie BLIN

Tél. : 04 26 68 75 39
Mob. : 06 98 65 63 94
n.blin@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Reema, magnifique danseuse, veut retrouver sa famille
© Bas Bogaerts / HI

Reema, magnifique danseuse, veut retrouver sa famille

Reema a été abandonnée quand elle avait 6 ans. Atteinte d’une malformation congénitale, elle n’a pas pu marcher pendant des années. Avec le soutien de Handicap International, elle a reçu une prothèse et a bénéficié de séances de réadaptation. Aujourd’hui âgée de 14 ans, Reema va à l’école et s’entraîne chaque matin pour devenir danseuse. Une incroyable transformation.

Rien ne peut séparer Nirmala et Khendo !
© Elise Cartuyvels / HI

Rien ne peut séparer Nirmala et Khendo !

Le 25 avril 2015, un violent séisme secouait le Népal. À des centaines de kilomètres l’une de l’autre, Nirmala et Khendo étaient ensevelies sous les décombres. Amputées d’une jambe, elles se rencontrent à l’hôpital, suivent de nombreuses séances de réadaptation avec les kinésithérapeutes de HI et réapprennent à marcher. Trois ans plus tard, elles sont devenues inséparables, vont à l’école ensemble et rêvent de danser.

« Je suis heureux d’avoir aidé ces enfants, ces adultes, ces victimes »
© Elise Cartuyvels / HI

« Je suis heureux d’avoir aidé ces enfants, ces adultes, ces victimes »

Sudan Rimal, 29 ans, est kinésithérapeute pour Handicap International au Népal. Après le séisme qui a frappé le pays le 25 avril 2015, il a aidé des centaines de victimes en menant des séances de réadaptation et en leur apprenant à remarcher. Témoignage d’un professionnel qui a beaucoup appris de cette catastrophe.