Go to main content
 
 

Journée internationale des personnes handicapées

Irak Jordanie Liban Syrie

Avec Handicap International, n'oublions pas les personnes handicapées et les plus vulnérables lors des urgences humanitaires !

Une enfant refugiée syrienne en Irak, atteinte d'ostéoporose reçoit un fauteuil roulant de Handicap International.

© C. Borie / Handicap International

Handicap International est régulièrement amenée à intervenir auprès de populations victimes d’urgence humanitaire. Dans ce contexte, les personnes en situation de handicap ont le plus souvent peu, voire pas accès à une aide appropriée.

La Journée internationale des personnes handicapées, ce mercredi 3 décembre, est l’occasion de souligner la nécessité d’une prise en charge spécifique des personnes handicapées et des plus vulnérables dans les contextes d’urgence.

L’association est présente à leurs côtés sur de nombreux terrains d’urgence, au premier rang desquels la crise syrienne. Avec 200 000 morts, près de 4 millions de réfugiés et 7,5 millions de déplacés internes, elle mobilise près de 500 professionnels pour identifier en priorité les personnes les plus marginalisées et faire face à leurs besoins. Cela se traduit notamment par une assistance aux personnes blessées, handicapées ou souffrant de maladies chroniques, de la rééducation physique et du soutien psychosocial. Handicap International participe également à la sensibilisation et à la formation des organisations locales et internationales pour l’inclusion des plus vulnérables dans leurs actions humanitaires.

L’association est tout aussi impliquée en République démocratique du Congo, au Mali ou encore aux Philippines pour que les personnes handicapées ne soient pas les oubliées des urgences humanitaires.

Publié le : 3 décembre 2014
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Nord-est de la Syrie : Il est urgent d’assurer la protection des civils et des travailleurs humanitaires
© Google Maps
Protéger les populations vulnérables

Nord-est de la Syrie : Il est urgent d’assurer la protection des civils et des travailleurs humanitaires

Après presque une décennie de guerre civile, l'incursion turque dans le Nord-est de la Syrie relance le cycle de violence, d’angoisse et d'incertitude pour les habitants de cette région. Handicap International est extrêmement préoccupée par l’escalade militaire et la menace que celle-ci fait peser sur la population civile. L'association appelle toutes les parties au conflit à protéger les civils, en particulier dans les zones peuplées ciblées par les frappes aériennes et les tirs d’artillerie.

Mossoul Ouest, ville fantôme
© Fanny Mraz / HI
Secourir les déplacés/réfugiés Urgence

Mossoul Ouest, ville fantôme

Entre octobre 2016 et juillet 2017, Mossoul a été le théâtre de violents combats. L’utilisation intensive d’armes explosives – bombardements, pose de mines artisanales, etc. – a anéanti principalement la partie Ouest de la ville. Plus de 500 000 personnes sont toujours déplacées dans des camps de la province de la Ninive.

Handicap International dénonce le bombardement des zones peuplées d’Idlib
© HI
Mines et autres armes Urgence

Handicap International dénonce le bombardement des zones peuplées d’Idlib

Alors que les combats se sont intensifiés dans le Nord-ouest de la Syrie, en particulier sur la ville d’Idlib et le Sud de la province, Handicap International s’inquiète du sort des milliers de civils qui sont directement exposés aux bombardements.