Go to main content
 
 

« Je veux faire comprendre aux femmes qu’elles ont des droits ! »

Droit
Kenya

25 novembre: Journée internationale pour l'élimination de la violence contre les femmes

Christine, 32 ans, vit dans le comté de Pokot Ouest, au Kenya. Témoin des violences armées qui sévissent dans sa région, elle s’est engagée en tant qu’ambassadrice de la paix avec Handicap International. Jour après jour, elle sensibilise les communautés et s’adresse aux femmes pour que leurs droits soient respectés.

© E.Cartuyvels / Handicap International

Christine, 32 ans, vit dans l’ouest du Kenya . Mère de trois enfants, elle travaille dans les champs et vend des légumes au marché. Depuis toute petite, Christine est témoin des violences qui déchirent les communautés de sa région : « Mon engagement en tant qu’ambassadrice de la paix  m’a paru une évidence », confie-t-elle. Formée depuis septembre 2014 au sujet de la réduction des violences armées et des violences basées sur le genre , Christine sensibilise aujourd’hui les membres de sa communauté : « Mariage, enterrement, fêtes de village, à chaque occasion, je m’adresse aux (très jeunes) femmes. Nombreuses sont celles qui ont leur premier enfant à 13 ans. Je leur rappelle l’importance de ne pas être mère trop jeune, de continuer l’école. J’essaie de leur ouvrir les yeux. Non, ce n’est pas normal de subir des violences au sein du couple, ni  de savoir que son mari dort ailleurs. Les hommes sont plus réticents : ils me demandent quel est mon problème. Mais cela m’est égal : je veux faire comprendre aux femmes qu’elles ont des droits ! », affirme Christine fièrement.

Publié le : 24 novembre 2016
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Le Conseil de sécurité des Nations Unies reconnaît les droits des personnes handicapées dans les conflits armés
© Martin Crep / HI
Droit Insertion Urgence

Le Conseil de sécurité des Nations Unies reconnaît les droits des personnes handicapées dans les conflits armés

Pour la première fois, le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté une résolution sur les personnes handicapées dans les conflits armés. Une avancée historique pour ces dernières, particulièrement exposées lors des crises et souvent négligées dans l'aide humanitaire.

 Les attaques contre le personnel humanitaire et médical doivent cesser !
© UN Web TV
Droit Solidarité

Les attaques contre le personnel humanitaire et médical doivent cesser !

Manuel Patrouillard, Directeur général de Handicap International, a pris la parole au Conseil de sécurité de l’ONU le 1er avril pour réaffirmer la nécessité de mieux protéger les travailleurs humanitaires contre les violences et de garantir l’indépendance de l’aide humanitaire lors de conflits. Découvrez en vidéo et texte l'intégralité de son discours.

Les personnes handicapées restent parmi les plus exclues au monde
© Prasiit Sthapit / HI
Droit Insertion

Les personnes handicapées restent parmi les plus exclues au monde

Les personnes handicapées sont 1 milliard sur la planète, dont 80 % vivent dans la pauvreté, et 32 millions d’enfants handicapés sont privés d’école. Le 3 décembre, c’est leur Journée internationale : l’occasion de mettre en lumière la défense de leurs droits et de promouvoir leurs capacités dans un monde encore terriblement excluant.