Go to main content

"Je me sens comme prise au piège" Zibon, 80 ans, réfugiée

Urgence
Bangladesh

Zibon Sona est veuve. À 80 ans, elle a dû quitter la Birmanie en septembre dernier et s'est réfugiée dans un camp improvisé au Bangladesh. À cause d'un handicap moteur, elle est incapable de sortir de son abri de bâches et dépend totalement de sa fille pour les soins de base.

Zibon Sona, réfugiée au Bangladesh, reçoit l'aide de Handicap International

© A. Islam / Handicap International

« Je suis couchée seule sous cette tente toute la journée. Tout mon corps souffre et nous avons faim tout le temps. Ma fille essaie de s’occuper de moi mais elle doit aider le reste de la famille. Elle me laisse ici pour aller chercher de la nourriture et de l'eau potable. Je ne peux pas me laver ou aller directement aux toilettes, alors je me sens comme prise au piège. »

Zibon Sona, 80 ans, réfugiée au Bangladesh

L'équipe mobile de Handicap International a rencontré Zibon qui a besoin de soins en réadaptation physique et d'un soutien médical pour retrouver une certaine autonomie. Elle n'a pas encore été à l'hôpital car sa famille ne peut pas payer le transport. L’association veillera à ce qu'elle reçoive les soins nécessaires.

Depuis le 30 août 2017, Handicap International est venue en aide à près de 10 000 réfugiés :

  • Plus de 3 000 personnes ont été interviewées et leurs besoins identifiés lors d’enquêtes de proximité.
  • L’association a fourni un soutien psychologique d’urgence à plus de 2 000 personnes.
  • Près de 400 séances de réadaptation ont été dispensées et 160 aides à la mobilité (fauteuils roulants, béquilles…) distribuées.
  • Une aide psychosociale a été apportée par nos équipes à plus de 300 adultes et 350 enfants.
Publié le : 13 octobre 2017
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

De nombreuses victimes du tsunami restent inaccessibles
© AFP photo / Adek Berry
Urgence

De nombreuses victimes du tsunami restent inaccessibles

Les conséquences du séisme et du tsunami qui ont frappé l’Indonésie continuent de se faire sentir. Les phénomènes de liquéfaction*, notamment, entraînent l’engloutissement de villages entiers, portant à plus de 10 000 le nombre de blessés et à 800 celui des personnes portées disparues.

Tsunami : plus de 190 000 personnes ont besoin d’aide
© CIS-Timor / HI
Urgence

Tsunami : plus de 190 000 personnes ont besoin d’aide

Un séisme puis un tsunami ont violemment frappé le centre de l’archipel d’Indonésie le 28 septembre, causant plus de 1 400 décès et 2 500 blessés graves. Handicap International a envoyé une équipe d’experts urgentistes en renfort et coordonne sa réponse avec les organisations locales.

Innovation : le défi de HI pour cartographier des zones à risque
© Caroline Fréchard / HI
Solidarité Urgence

Innovation : le défi de HI pour cartographier des zones à risque

Handicap International et crowdAI ont lancé le "Mapping Challenge" pour cartographier des zones à risque de catastrophe humanitaire. Quelque 50 chercheurs ont planché sur 720 algorithmes développés puis testés. Les cinq meilleures solutions ont été présentées le 4 octobre à Turin à la Conférence internationale sur la science des données et l’analytique avancée.