Go to main content
 
 

« J’avais perdu l’espoir de retrouver une vie normale »

Réadaptation
Palestine

Ahmad, 16 ans, a été gravement blessé à la jambe par une balle. Alors cloué au lit, il se sentait très seul. Handicap International lui apporte son soutien et l'a aidé à retrouver une vie sociale.

Ahmad est pris en charge par l’équipe mobile des partenaires de Handicap International à Gaza

Ahmad est pris en charge par l’équipe mobile à Gaza | © Abedelrahman Abu Hassanien / HI

Blessé par balle

Ahmad a été blessé par balle sous le genou droit à proximité de la frontière. Immédiatement conduit à l’hôpital, il a été opéré à quatre reprises. Seul dans son lit, il a trop peur d’utiliser des béquilles : c’est sa mère qui l’aide pour toutes les tâches quotidiennes. L’adolescent vit au quatrième étage, sans ascenseur : tout déplacement est devenu une épreuve pour lui.

Il se sent seul

Depuis sa blessure, Ahmad s’était renfermé. Il préférait ne pas recevoir de visites : il ne voulait pas que les membres de sa famille le voient affaibli et immobilisé. Il s’enfonçait dans la dépression. Il a passé les fêtes de l’Aïd loin de ses proches : sa famille lui a beaucoup manqué.

Pouvoir parler « comme dans les films »

La priorité pour l’équipe mobile soutenue par Handicap International et qui lui rend visite est donc de lui permettre de quitter son lit, de se déplacer et de pouvoir faire les gestes du quotidien sans aide, en toute autonomie. Première étape, il a appris à se servir de béquilles données par l'association.

Ahmad est retourné à l’école deux semaines seulement après sa sortie de l’hôpital. Il peut à présent mettre ses chaussures seul et retrouver sa famille et ses amis. Le soutien psychologique, également fourni par des partenaires appuyés par Handicap International, l’aide à sourire de nouveau et à reprendre confiance en lui. Aujourd’hui, Ahmad a retrouvé sa motivation : il veut devenir ingénieur en génie civil et perfectionner son anglais, pour parler « comme dans les films ».

Publié le : 1 février 2019
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

« Avec la guerre, les gens se sont renfermés sur eux-mêmes »
© Gilles Lordet / HI
Réadaptation Santé

« Avec la guerre, les gens se sont renfermés sur eux-mêmes »

Suad Al-Qadri est conseillère en soutien psychosocial pour Handicap International à Sana’a au Yémen. Elle témoigne de la condition mentale des patients aidés par l'association et des conséquences des bombardements sur la santé psychologique des habitants de la ville.

Les Yéménites sont épuisés par 4 ans de guerre
© ISNA Agency / HI
Réadaptation Urgence

Les Yéménites sont épuisés par 4 ans de guerre

Handicap International apporte des soins de réadaptation et un accompagnement psychosocial dans 8 structures de santé à Sana’a depuis 2015, et dans l'un des principaux hôpitaux d’Aden depuis juillet dernier. Maud Bellon, chef de mission de l'association sur place, témoigne d’une situation inacceptable pour les civils yéménites.

HI aide plus de 85 000 réfugiés rohingyas au Bangladesh
© Abir Abdullah / HI
Réadaptation Urgence

HI aide plus de 85 000 réfugiés rohingyas au Bangladesh

Deux ans après l’arrivée massive des réfugiés rohingyas au Bangladesh, Handicap International mène toujours des activités d’urgence dans le pays, tant les besoins restent énormes. Point de situation en chiffres.