Accès direct au contenu
 
 

« J’aimerais retrouver ma jambe et mon bras »

La famille de Salah a fui les combats à Mossoul, en janvier dernier. Un mois plus tard, alors qu’il était parti vérifier l’état de sa maison avec son grand frère, il a été gravement blessé par un engin explosif improvisé. Amputé d’une jambe et d’un bras, il est de retour dans le camp de déplacés de Khazer, où Handicap International lui fait bénéficier de sessions de kinésithérapie.

HI_mossoul_témoignage_Salah

Salah, dans la tente familiale à Khazer. | © E. Fourt / Handicap International

Publié le : 26 mai 2017
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

HI et les équipes locales de secours à pied d’œuvre contre le coronavirus
© HI
Santé Urgence

HI et les équipes locales de secours à pied d’œuvre contre le coronavirus

À Madagascar, Handicap International adapte deux de ses projets pour faire barrage au Covid-19. Des équipes locales de secours sont formées pour protéger les populations dans les zones d’intervention. L’objectif est d’être aux côtés des personnes handicapées et des populations vulnérables.

Le 4 avril, n'oublions pas les victimes de mines et de restes explosifs de guerre
© Jaweed Tanveer / HI
Mines et autres armes

Le 4 avril, n'oublions pas les victimes de mines et de restes explosifs de guerre

À l’occasion de la Journée mondiale d’action contre les mines, le 4 avril, Handicap International rend hommage aux victimes de mines et de restes explosifs de guerre, et rappelle la nécessité encore plus forte de les aider en contexte de coronavirus.

Covid-19 : HI adapte ses actions pour protéger les plus vulnérables
© Quinn Neely / HI
Insertion Santé Urgence

Covid-19 : HI adapte ses actions pour protéger les plus vulnérables

Sur le terrain, partout où c’est possible, les équipes de Handicap International adaptent leurs activités pour lutter contre la propagation du coronavirus. Les modalités d’intervention sont revues et de nouveaux projets sont créés. Mot d’ordre : protéger du virus et agir sur les effets de la crise, avec une attention particulière pour les personnes handicapées, âgées ou isolées, les enfants et les femmes.