Goto main content
 
 

J'ai six ans, je suis handicapé(e) et je vais à l'école. Ça vous étonne ?

Combattre les discriminations Scolariser les enfants handicapés
Burkina Faso Libéria Mali Niger Sénégal Togo

Le 7e festival du court métrage "Cinéma et Handicap" s'est tenu à Lyon du 26 au 28 mai en 2015 à l'UGC Ciné Cité Internationale, avec également trois journées de sensibilisation dans les collèges et lycées de la ville ainsi qu'en primaire. À cette occasion, Handicap International a présenté le court-métrage d'animation "J’ai 6 ans, je suis handicapé(e) et je vais à l’école. Ça vous étonne ?" en lice pour le prix "Regard d’élèves" et programmé dans le cadre des projections scolaires destinées aux primaires. 

Né de la collaboration avec l'écrivaine Marguerite Abouet, auteur de la BD à succès "Aya de Yopougon" et trois jeunes scénaristes d'Afrique de l'Ouest, ce film d'animation réalisé par Handicap International dans le cadre du projet APPEHL (Agir pour la Pleine Participation des Enfants Handicapés par L'éducation) a pour but de sensibiliser sur l'accès des enfants handicapés à l'éducation et de lutter contre les discriminations auxquelles ils font souvent face. Il est aussi et avant tout un message d'amour et de tolérance. Ce film a reçu le soutien de l’Agence Française de Développement et de l’Unicef.

Le film a été présenté au Festival International des Très Courts à Montpellier et à Annecy pour le Marché international du film d’animation en juin 2015.

Publié le : 22 mai 2015
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Tout a changé pour Kotime !
© Olivier Czar Katona / HI
Inclusion Réadaptation

Tout a changé pour Kotime !

Malgré le handicap, la guerre, l’exode et le rejet de leur famille, Kotime et sa mère se battent pour une vie meilleure avec l’aide de Handicap International. Découvrez leur histoire.

Des activités pédagogiques suivies à la radio
© HI
Droit Santé

Des activités pédagogiques suivies à la radio

La crise sanitaire engendre des restrictions d’accès à l’école. Les enfants les plus défavorisés et fragiles sont les premiers à en subir les conséquences, comme Pinda, jeune Malienne soutenue par Handicap International.

Frappes aériennes au Mali du 3 janvier : la France doit faire toute la lumière Stop aux bombardements des civils

Frappes aériennes au Mali du 3 janvier : la France doit faire toute la lumière

Suite aux frappes aériennes de la Force Barkhane du 3 janvier 2021 à Bounti, dans la région de Douentza au Mali, 8 ONG sahéliennes et internationales interpellent la France dans un communiqué de presse conjoint.

*

(format: nom@fournisseur.com)

Je m'inscris