Go to main content

« J’ai besoin de reconstruire ma vie »

Jordanie Syrie

Samra a 39 ans et vient de Syrie. Réfugiée en Jordanie depuis le début de l’année 2016, elle vit dans le camp d’Azraq avec ses cinq enfants. Elle a bénéficié de sessions de kinésithérapie dispensées par Handicap International et est désormais accompagnée par l’association dans le cadre de séances de soutien psychosocial.

Samra_testimony

Samra, dans le camp de réfugiés d’Azraq. | © E. Fourt / Handicap International

Publié le : 15 juin 2017
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Crise syrienne : comprendre les difficultés des réfugiés handicapés
© O. Van de Broeck / HI
Insertion Réadaptation

Crise syrienne : comprendre les difficultés des réfugiés handicapés

HI a mené une enquête en 2018 pour comprendre la situation des personnes handicapées parmi les réfugiés syriens en Jordanie et au Liban, et les obstacles qu’elles rencontrent dans leur accès à l’aide humanitaire. Réfugiés en Jordanie, Zyad et sa famille ont fait partie des personnes interviewées.

"J’ai été amputée sur le coup"
© Oriane van den Broeck / HI
Réadaptation

"J’ai été amputée sur le coup"

Myriam a perdu sa jambe lors de bombardements en Syrie. Elle a reçu les premiers soins avant d’être transférée directement en Jordanie. Handicap International lui a fourni une prothèse et des séances de réadaptation qui lui permettent aujourd’hui de remarcher.

Crise syrienne : quand les civils paient le prix fort
© Benoit Almeras / HI
Secourir les déplacés/réfugiés

Crise syrienne : quand les civils paient le prix fort

Depuis le début de la crise syrienne, plus d’un million de Syriens se sont réfugiés au Liban. La moitié sont des enfants. Handicap International intervient auprès de ces personnes qui ont tout perdu et exhorte les États à protéger les civils.